USA2016-Clinton en tête du vote anticipé - Reuters/Ipsos

le
0
    NEW YORK, 29 octobre (Reuters) - Hillary Clinton possède 15 
points d'avance sur Donald Trump parmi les électeurs ayant opté 
pour le vote anticipé ces deux dernières semaines, selon les 
résultats de l'étude States of the Nation réalisée par Reuters 
et Ipsos. 
    Si les données ne sont pas disponibles pour l'ensemble des 
Etats où le vote anticipé est proposé, la candidate démocrate 
est notamment en tête dans des Etats cruciaux comme l'Ohio ou 
l'Arizona de même que dans des fiefs traditionnels du Parti 
républicain comme la Georgie et le Texas. 
    D'après l'US Election Project de l'université de Floride, 
quelque 19 millions d'Américains ont déjà accompli leur devoir 
électoral, soit quelque 20% des inscrits. 
    Cette mobilisation est une bonne nouvelle pour l'équipe de 
campagne de la candidate démocrate alors que le FBI a annoncé 
vendredi qu'il allait ouvrir une enquête sur de nouveaux 
courriels envoyés par Clinton depuis sa messagerie personnelle 
lorsqu'elle dirigeait la diplomatie américaine, entre 2009 et 
2013. 
    L'étude Reuters/Ipsos a été réalisée avant ce énième 
rebondissement d'une affaire qui poursuit la candidate démocrate 
depuis l'été 2015 et qui est susceptible de lui nuire, à dix 
jours de l'élection présidentielle.   
    Globalement, Clinton reste en passe de décrocher la majorité 
des 538 grands électeurs qui seront désignés le 8 novembre. La 
probabilité qu'elle obtienne au moins 270 voix au Collège 
électoral, synonyme d'élection, est de 95%, selon l'étude States 
of the Nation, menée chaque semaine auprès de 15.000 électeurs 
dans les cinquante Etats du pays plus le district de Columbia. 
    Son avance sur le vote anticipé est similaire à celle de 
Barack Obama sur Mitt Romney au même moment de la campagne de 
2012. Au final, le président démocrate avait été réélu pour un 
second mandat avec les voix de 332 grands électeurs contre 206 
pour son rival républicain. 
    Mais avant même les nouvelles révélations du FBI, Clinton 
était en recul face à Trump dans plusieurs Etats (Pennsylvanie, 
Colorado, Iowa et Nevada). Le scénario d'une élection du 
candidat républicain reste cependant peu probable puisqu'il lui 
faudrait au moins l'emporter dans l'Ohio, en Caroline du Nord et 
en Floride.     
     
    VOIR AUSSI 
    LE POINT sur la campagne présidentielle:   
    L'étude States of the Nation (en anglais): http://www.reuters.com/statesofthenation/ 
 
    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ 
L'étude States of the Nation (en anglais)    http://www.reuters.com/statesofthenation/ 
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^> 
 (Maurice Tamman; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant