USA-Une partie des mails controversés d'Hillary Clinton publiés

le , mis à jour à 23:41
0

WASHINGTON, 22 mai (Reuters) - Les courriels professionnels envoyés par Hillary Clinton à partir de son adresse personnelle alors qu'elle était secrétaire d'Etat et rendus publics vendredi ne semblent pas contenir de révélation susceptible de l'empêcher de participer à la course à l'élection présidentielle de 2016. Cette façon de faire, qui lui a été reprochée parce que susceptible d'enfreindre les règles sur la protection des données sensibles, met toutefois en lumière les préoccupations de son équipe concernant son image après l'attentat contre le consulat des Etats-Unis à Benghazi en Libye en 2012. Cette attaque, survenue le 11 septembre 2012, avait coûté la vie à l'ambassadeur américain Christopher Stevens et à trois autres Américains. Par exemple, un conseiller d'Hillary Clinton, Jake Sullivan, a fait suivre un courriel d'un responsable du département d'Etat concernant la couverture positive par la presse de propos qu'elle avait tenus le 12 septembre 2012 au lendemain de l'attentat. "C'est vraiment du beau travail, les gars", écrit ce responsable du département d'Etat, Matthew Walsh, dans un mail à plusieurs membres du personnel, en faisant référence à un article positif du site d'informations Slate concernant la conférence de presse d'Hillary Clinton sur Benghazi. Jake Sullivan avait ensuite transmis le mail à Hillary Clinton. Dans un autre email de septembre 2012, Jake Sullivan assure à la chef de la diplomatie américaine qu'elle a utilisé les bons termes pour décrire le contexte ayant mené à l'attaque de Benghazi. Les propos de l'administration américaine concernant la motivation des attaquants est apparue importante parce que le gouvernement avait dit dans un premier temps que l'attaque était née d'une manifestation spontanée contre une vidéo anti-musulmane diffusée sur internet. L'ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations unies à l'époque, Susan Rice, s'était attirée les critiques du camp républicain pour avoir défendu cette interprétation dans des émissions télévision, alors même que les renseignements recueillis quelques heures après l'attaque montraient qu'elle avait été soigneusement préparée par des membres de milices islamistes. Dans son mail, Jake Sullivan dit à Hillary Clinton qu'elle a utilisé les bons termes. "Nous n'avez jamais dit spontané ni qualifié les motivations; en fait, vous avez été prudente dans votre première déclaration pour dire que nous étions en train d'analyser le mobile et la méthode", écrit-il dans son email. Les 296 pages d'emails publiés vendredi et relatifs à la période 2009-2013, sont la première phase d'un total de 55.000 pages qui seront diffusées dans les mois qui viennent. Le républicain Trey Growdy, qui préside l'enquête sur l'attaque de Benghazi à la Chambre des représentants, a déclaré que les courriels rendus publics vendredi "renforcent l'idée qu'il reste des questions non résolues en ce qui concerne Benghazi." Il a appelé à ce que la totalité des mails du compte -30.000 messages qualifiés de "personnels" ont été effacés par Hillary Clinton et son équipe- soit publiée. (Mark Hosenball et Alistair Bell avec Susan Cornwell; Danielle Rouquié pour le service français, édité par)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant