USA-Une musulmane privée d'emploi gagne devant la Cour suprême

le , mis à jour à 17:05
2

WASHINGTON, 1er juin (Reuters) - La Cour suprême des Etats-Unis a tranché lundi en faveur d'une musulmane ayant porté plainte après s'être vue refuser un emploi dans une boutique de la marque Abercrombie & Fitch parce qu'elle portait un foulard islamique. Le tribunal a voté à une majorité de 8 contre 1 pour l'EEOC (Equal Employment Opportunity Commission), l'agence fédérale qui poursuivait le groupe de prêt-à-porter au nom de Samantha Elauf. Celle-ci avait postulé en 2008 pour un emploi de vendeuse dans un magasin Abercrombie Kids à Tusla, dans l'Oklahoma. Lors de son entretien d'embauche, la jeune fille portait un hijab. La boutique avait refusé de la recruter en déclarant que le foulard, qui couvre les cheveux, allait à l'encontre de la politique vestimentaire imposée aux vendeurs de la marque pour coller au style des étudiants. La plainte, à laquelle s'étaient joints des groupes musulmans, chrétiens, juifs et sikhs, s'appuyait sur la loi sur les droits civiques de 1964, qui interdit la discrimination à l'emploi en raison des convictions et pratiques religieuses. (Lawrence Hurley; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 le lundi 1 juin 2015 à 17:17

    l'occident est foutu

  • M7097610 le lundi 1 juin 2015 à 16:56

    le règlement intérieur d'une entreprise doit s'imposer.