USA : un violeur demande le droit de visite sur l'enfant de sa victime

le
0
Dans 31 États américains, la loi n'empêche pas un violeur de réclamer ses droits de paternité sur l'enfant conçu lors de son crime.

La justice du Massachussetts pourrait contraindre une femme à partager la garde de l'enfant avec l'homme qui l'a violée. L'affaire, que raconte le magazine Vice, paraît irréaliste. Elle remonte à 2009, quand Jamie Melendez, 20 ans, viole une fille de 14 ans alors qu'elle se trouve toute seule chez elle. Un enfant naît de ce crime. En 2011, Melendez est reconnu coupable de viol et condamné à une peine de 16 ans de liberté conditionnelle. Cette peine implique que le coupable engage une procédure devant le tribunal de la famille et se plie aux ordonnances de ce dernier jusqu'à ce que l'enfant atteigne l'âge adulte.

La décision, qui reconnaît donc la paternité du violeur, lui confère certains droits, comme celui de visite. Et Melendez, qui n'avait au début pas prêté attention à son enfant, a commencé à s'y interesser quand la j...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant