USA-Un juge donne tort à Westinghouse face à Chicago Bridge

le
0
    WILMINGTON (Delaware), 27 juin (Reuters) - La Cour suprême 
du Delaware a statué en faveur de la société Chicago Bridge & 
Iron  CBI.N  dans un litige l'opposant à Westinghouse Electric, 
filiale de Toshiba  6502.T , autour des dépassements de budget 
des chantiers de deux centrales nucléaires.  
    Les sociétés sont en conflit sur l'achat par Westinghouse en 
2015 de Shaw, filiale de construction de centrales nucléaires de 
Chicago Bridge. Westinghouse avait demandé un changement de prix 
en remettant en cause les comptes de Chicago Bridge. 
    Westinghouse et Chicago Bridge se sont mis d'accord pour 
faire appel à une expertise indépendante qui est en cours. 
    Le jugement rendu ce mardi empêche Westinghouse de porter à 
l'attention de l'expert les questions liées à la comptabilité de 
Chicago Bridge, qui représentent l'essentiel des dommages et 
intérêts de deux milliards de dollars réclamés par Westinghouse. 
    Sarah Cassella, porte-parole de Westinghouse, a dit que la 
société examinait la décision, tandis que Chicago Bridge estime 
que ce jugement rend pratiquement sans objet les différends 
restant entre les deux parties. 
    L'action Chicago Bridge gagnait près de 31% à Wall Street, 
après avoir chuté de 50,5% depuis le 8 mai, les investisseurs 
s'inquiétant de l'issue du litige et également des faibles 
résultats de l'entreprise. 
    Les difficultés de Westinghouse ont obligé Toshiba à passer 
une dépréciation de 5,9 milliards d'euros et plongé le groupe 
japonais, qui se remettait à peine d'un gigantesque scandale 
comptable, dans une nouvelle zone de turbulences qui le 
contraint à céder son activité mémoires.       
 
 (Tom Hals, avec Sinead Carew à New York, Juliette Rouillon pour 
le service français, édité par Wilfrid Exbrayat) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant