USA-Un élu démocrate demande l'arrêt des ventes d'armes à Ryad

le
0
    WASHINGTON, 12 octobre (Reuters) - Un élu démocrate de 
Californie a écrit à l'administration Obama pour lui demander de 
suspendre les ventes d'armes à l'Arabie saoudite et d'arrêter 
toute coopération avec la coalition formée par Ryad pour 
combattre les miliciens houthis au Yémen en raison des "crimes 
de guerre" commis par cette dernière. 
    Dans sa lettre adressée mardi au secrétaire d'Etat John 
Kerry, le représentant Ted Lieu écrit que la coalition 
saoudienne a mené plus de 70 "frappes aériennes illégales" au 
Yémen et provoqué la mort de nombreux civils. 
    "Il apparaît que soit la coalition saoudienne cible 
délibérément les civils, soit elle ne fait pas la distinction 
entre cibles civiles et militaires. Il s'agit dans les deux cas 
de crimes de guerre", souligne l'ancien professeur de droit de 
la guerre et avocat de l'US Air Force. 
    La publication de sa lettre accroît la pression sur la 
Maison blanche, qui a annoncé samedi qu'elle réexaminait ses 
relations avec la coalition saoudienne après un bombardement qui 
a fait 140 morts pendant une veillée funèbre à Sanaa. 
    Ted Lieu dénonce aussi le fait que l'administration Obama a 
décidé de continuer à livrer des armes à l'Arabie saoudite en 
dépit des réserves émises par certains responsables américains 
sur le fait que les Etats-Unis pourraient être poursuivis pour 
complicité de crimes de guerre au Yémen. 
    "Nous sommes, nous aussi, inquiets du lourd bilan humain du 
conflit", a répondu mercredi le porte-parole du département 
d'Etat, John Kirby. 
    "L'aide et l'assistance à n'importe quel pays est toujours 
sujette à évaluation et à modification. Nous allons réexaminer 
notre position et continuer à débattre de notre politique", 
a-t-il ajouté. 
    La coopération des Etats-Unis avec la coalition saoudienne  
au Yémen a aussi un coût de plus en plus visible sur le terrain 
pour Washington: selon un responsable américain, un destroyer 
croisant au nord du détroit de Bab al Mandeb a été visé mercredi 
par deux missiles tirés depuis le territoire contrôlé par les 
Houthis. 
    Les missiles n'ont pas atteint leur cible et le destroyer a 
tiré des salves défensives, a ajouté ce responsable sous le 
sceau de l'anonymat. 
    Un navire de guerre américain avait déjà été la cible d'un 
tir de missile ce week-end au large du Yémen. 
     
 
 (Warren Strobel, avec Phil Stewart et Idrees Ali, Tangi Salaün 
pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant