USA/Trump boycotte le débat sur Fox News et tient meeting

le
0
 (actualisé avec autres précisions, citations) 
    par John Whitesides et Ginger Gibson 
    DES MOINES, Iowa, 29 janvier (Reuters) - Le favori de la 
course à l'investiture républicaine, Donald Trump, a maintenu 
jeudi son boycott du débat télévisé entre prétendants 
républicains, malgré des négociations de dernière minute avec la 
chaîne Fox News, et il a tenu son propre meeting à quelques 
kilomètres de là, à Des Moines dans l'Iowa, Etat où se tiendra 
le 1er février un caucus que suivra toute l'Amérique. 
    Roger Ailes, président de Fox News qui retransmettait le 
débat, avait eu trois conversations téléphoniques avec le magnat 
de l'immobilier jeudi avant la joute télévisée, sans parvenir à 
dénouer la crise apparue cette semaine quand Donald Trump avait 
demandé à ce que la modératrice du débat, Megyn Kelly, soit 
remplacée. Donald Trump accuse cette présentatrice vedette de la 
chaîne de ne pas le traiter comme il le mérite. 
    Maintenant son boycott, Donald Trump a tenu meeting à 
l'Université Drake, remplissant une salle d'une capacité de 700 
places, en présence de deux personnalités républicaines, Rick 
Santorum et Mike Huckabee.    
    Lors du débat qui avait lieu au même moment, le sénateur du 
Texas Ted Cruz a reproché à Donald Trump son absence et remercié 
ses adversaires de la primaire républicaine d'avoir "répondu 
présent" devant les caméras pour défendre leurs idées, à quatre 
jours du caucus dans l'Iowa, qui inaugurera la saison des 
"primaires". 
    "Je tiens à remercier chacun ici pour avoir montré aux 
hommes et aux femmes de l'Iowa le respect qui consiste à venir 
expliquer pourquoi chacun d'entre nous pense qu'il ferait le 
meilleur commandant en chef", a dit Ted Cruz, principal danger 
pour Donald Trump dans l'Iowa. 
    D'autres prétendants républicains, comme l'ex-gouverneur de 
la Floride Jeb Bush, ont moqué Donald Trump et sa politique de 
la chaise vide. 
    Jeb Bush a dit qu'"en quelque sorte, Donald Trump me manque. 
C'était pour moi un bon nounours" 
    Si Trump remporte le caucus de l'Iowa, qui inaugurera le 1er 
février la saison des "primaires", sa décision de boycotter ce 
débat sera interprétée comme la preuve qu'il a pu initier une 
dynamique en mesure de se passer des médias de l'establishment. 
S'il termine deuxième le 1er février, le boycott du débat sera 
considéré comme une erreur stratégique fatale qui aura permis à 
ses rivaux de l'accuser de faiblesse. 
 
 (Steve Holland, John Whitesides et Ginger Gibson; Eric Faye 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant