USA-Tirs de la police sur un homme noir à terre, le débat relancé

le
0
    par Zachary Fagenson 
    NORTH MIAMI, Floride, 22 juillet (Reuters) - La police 
américaine a tiré lundi sur un homme noir désarmé à terre et les 
mains en l'air, à North Miami, en Floride, ce qui relance les 
appels à revoir la formation et les règles des forces de l'ordre 
aux Etats-Unis. 
    Charles Kinsey, thérapeute comportemental, a été blessé par 
balle lundi alors qu'il essayait de faire revenir un patient 
autiste qui s'était éloigné de son groupe. Une vidéo prise par 
un téléphone montre Charles Kinsey avec les mains levées, 
quelques moment avant de recevoir une balle dans la jambe. 
    Pour l'association American Civil Liberties Union de Floride 
(ACLU), l'incident montre qu'une formation plus poussée est 
nécessaire pour les policiers, particulièrement dans les 
situations impliquant des personnes handicapées. 
    "Nous sommes heureux que M. Kinsey aussi bien que son 
patient soient en vie, mais sans changement dans la politique et 
une formation améliorée des agents, nous verrons très 
certainement plus de fusillades inutiles et de morts 
attribuables à la police", a dit Howard Simon, directeur général 
du l'ACLU en Floride, dans un communiqué. 
    Le chef de la police de North Miami, Gary Eugene, a annoncé 
jeudi qu'une enquête allait être ouverte à sa demande par les 
autorités de l'Etat. 
    Le procureur général des Etats-Unis Loretta Lynch a dit 
jeudi que le département de la Justice amassait des informations 
sur l'incident, dernier d'une longue série d'incidents policers 
impliquant des hommes noirs. 
    A la télévision locale, Kinsey a expliqué qu'il essayait de 
calmer son patient autiste quand la police est arrivée sur les 
lieux lundi soir. Agé de 47 ans selon les médias, Kinsey dit 
s'être jeté à terre et être resté sur le dos, les mains en 
l'air, prêt à coopérer avec les ordres des agents de police. 
    "Tant que j'ai les mains en l'air, ils ne vont pas me tirer 
dessus. Voilà ce que je pense", a-t-il dit dans une interview 
télévisée depuis son lit d'hôpital mercredi. "Et bien, je me 
suis trompé", a-t-il ajouté. 
    Le thérapeute dit avoir demandé à l'agent responsable :  
"Monsieur, pourquoi m'avez-vous tiré dessus?" Ce dernier a 
répondu "Je ne sais pas", dit Kinsey. 
    L'avocat de Charles Kinsey, Hilton Napolean, a envoyé à 
Reuters la vidéo enregistrée au moment des faits, sans préciser 
qui en était l'auteur, ni fournir de commentaire. Elle ne montre 
pas les tirs, mais on y entend Kinsey parler à son patient et à 
la police alors qu'il est couché à terre, sur le dos. 
    "Il ne tient qu'un jouet dans ses mains (..) Je suis 
thérapeute comportemental dans un foyer", crie-t-il. Il demande 
à son patient, un homme autiste, assis à côté, de se coucher et 
de ne pas bouger. Ce dernier lui répond de "se taire" et 
n'obtempère pas. 
    Selon la police, les agents répondaient à un appel d'urgence 
concernant un homme armé menaçant de se suicider. L'agent qui a 
tiré sur Kinsey, qui n'a pas été identifié, a été placé en congé 
administratif, selon la procédure usuelle. 
    Il y a deux ans, la mort de Michael Brown, un jeune Noir de 
18 ans, dans la ville de Ferguson en banlieue de St Louis avait 
déclenché des émeutes et marqué le début d'un vif débat aux 
Etats-Unis sur les violences policières à l'encontre des 
minorités. 
 
 (Julie Carriat pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant