USA-Thanksgiving assure un calme précaire à Ferguson

le
0

FERGUSON, Missouri, 28 novembre (Reuters) - Manifestants et forces de l'ordre étaient invisibles dans le centre de Ferguson jeudi, jour de la fête de Thanksgiving, et ce retour au calme permettait aux habitants de cette banlieue de St Louis de nettoyer les rues après deux nuits de violences, mais rien ne permet de dire combien de temps durera cette trêve. Le quartier dans lequel se trouvent le commissariat de police, l'hôtel de ville et des dizaines d'entreprises et de commerces a été le théâtre de manifestations parfois violentes après la décision rendue lundi par un grand jury de ne pas inculper le policier blanc qui a abattu en août Michael Brown, un jeune Noir qui n'était pas armé. Une dizaine de bâtiments ont été incendiés dans la ville lundi. Sur la portion de rue où ont eu lieu des échauffourées entre la police et des manifestants, les habitants s'employaient jeudi à consolider les vitrines des magasins, à nettoyer la chaussée et à repeindre certains murs. "Nous nous sentions désarmés mais nous voulions faire quelque chose", a déclaré Darcy Edwin, 26 ans, un adjoint d'enseignement interrogé alors qu'il peignait un grand arbre sur les panneaux de bois installés pour remplacer la vitrine détruite d'un opticien, non loin de l'hôtel de ville. "Faire ça, c'est faire quelque chose pour exprimer sa gratitude, cela rappelle ce que signifie cette fête." Des groupes de volontaires participaient au nettoyage des trottoirs, d'autres distribuaient du café. Alex Sheen, 29 ans, a fait plus de 800 kilomètres en voiture depuis Cleveland, dans l'Ohio, où il habite, pour venir aider les habitants de Ferguson. Il a entrepris de peindre les panneaux installés devant un restaurant chinois. "Il y a de vrais problèmes ici, mais pourquoi faire ça à vos entreprises ? Il y a des manières plus efficaces d'envoyer un message", a-t-il dit. Les manifestations organisées après la décision du grand jury ont gagné d'autres villes des Etats-Unis, parmi lesquelles New York, Los Angeles ou Atlanta. Au total, plus de 400 personnes ont été interpellées dans tous le pays depuis lundi. De nouveaux rassemblements sont prévus à Ferguson jeudi soir et vendredi, ont annoncé les organisateurs, et certains dans la ville craignent que le retour au calme de Thanksgiving soit très bref. (Edward McAllister, Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant