USA-Stress tests réussis pour les 33 banques évaluées par la Fed

le
0
    23 juin (Reuters) - Les 33 banques américaines soumises 
cette année à des tests de résistance (stress tests) ont montré 
qu'elles étaient assez solides pour supporter des conditions de 
récession extrêmes tout en maintenant leurs fonds propres 
au-dessus du niveau minimal requis, a annoncé jeudi la Réserve 
fédérale. 
    Dans le scénario du pire, les grandes banques accuseraient 
des pertes sur prêts de 385 milliards de dollars (338 milliards 
d'euros) sur une période de neuf mois, a précisé la Fed. Le 
ratio de solvabilité rapportant les fonds propres Tier 1 au 
total des actifs ajustés du risque reculerait à un plus bas 
cumulé de 8,4%, bien au-dessus du minimum requis. 
    Les tests qui mesurent les fonds propres des banques dans 
différents scénarios, instaurés par la loi Dodd-Franck de 2010 
et appelés pour cette raison DFAST (pour "Dodd-Frank Act Stress 
Tests"), ne constituent qu'une partie de l'examen de la Fed.  
    La banque centrale évalue par ailleurs les systèmes de 
mesure et de contrôle des risques mis en place par les 
établissements, et cette deuxième phase est la plus attendue par 
les marchés puisque la Fed se prononce sur les plans de 
redistribution de capitaux aux actionnaires et peut le cas 
échéant s'y opposer. 
    Les résultats de cette phase plus qualitative appelée "CCAR" 
(Comprehensive Capital Analysis and Review) seront connus le 29 
juin. 
    Sur les 33 banques évaluées dans le cadre des DFAST, 
Huntington Bancshares  HBAN.O  et Morgan Stanley  MS.N  ont 
produit les ratios de solvabilité les plus faibles dans les 
scénarios extrêmes, autour de 5%. 
    Une banque épinglée dans les DFAST peut très bien afficher 
un bon score pour les CCAR si son système de contrôle des 
risques est bien vu de la Fed. A l'inverse, un établissement qui 
impressionne aux DFAST peut se retrouver recalé aux CCAR, comme 
cela avait été le cas en 2014 pour Citigroup  C.N . 
    Les banques ont jusqu'à samedi pour soumettre leur plans 
amendés de distribution du capital à la Fed afin de passer les 
CCAR. 
    Depuis 2012 quand la Fed a commencé à communiquer les 
résultats des stress tests, 13 banques ont échoué aux CCAR, soit 
environ trois par an, selon la firme de recherche Trepp. L'an 
dernier, deux ont échoué pour des raisons qualitatives et quatre 
autres ont reçu un feu vert conditionné à des corrections. 
    Trepp s'attendent à ce que les deux tiers des banques soient 
autorisées à augmenter leur dividende, ce qui confirmerait une 
tendance à la baisse après des proportions de 72% en 2013, de 
67% en 2014 et de 61% à 2015. 
    Beaucoup de banques ont entrepris d'effectuer leurs propres 
tests de résistance, dont elles communiquent les résultats en 
même temps que ceux de la Fed. 
    Après les annonces de la Fed, Citigroup et Bank of America 
 BAC.N  gagnaient respectivement 1,6% et 1,5% dans les 
transactions électroniques à Wall Street, ajoutant à leurs gains 
de la séance régulière. Morgan Stanley était également orientée 
à la hausse mais Huntington trébuchait de 2,1%. 
 
 (Lisa Lambert à Washington et David Henry à New York, Véronique 
Tison pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant