USA-Rolling Stone accablé pour son article sur un viol collectif

le
0

NEW YORK, 6 avril (Reuters) - Le magazine Rolling Stone n'a respecté aucun des principes journalistiques essentiels en publiant un article, retiré depuis, relatant un viol collectif présumé dans une "fraternité" d'une université de Virginie, selon un rapport indépendant sur l'affaire publié dimanche. "Le reniement par Rolling Stone du récit principal de (l'article) "Un viol au campus" est un exemple d'échec journalistique qui aurait pu être évité", écrit le Columbia Journalism Review dans une longue critique de l'article, menée à la demande du magazine. "Cet échec couvre aussi bien le reportage, la relecture, l'encadrement et la vérification des faits", lit-on dans le rapport, mené par le doyen de la Columbia Journalism School. Ce rapport s'est intéressé au processus qui a permis la publication, en novembre 2014, de cet article explosif qui n'avait pas résisté à l'époque à une série de question soulevées par d'autres médias. L'article, écrit par Sabrina Rubin Erdely, relate dans le détail un viol collectif dont une femme, apparaissant sous le nom de "Jackie", dit avoir été la victime en 2012 dans une "fraternité" lors de sa première année d'études. En décembre, Rolling Stone s'est excusé pour les "contradictions" du récit, ajoutant n'avoir jamais cherché à obtenir des commentaires de la part des sept hommes mis en cause dans le viol supposé. (Frank McGurty, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant