USA-Panne de l'administration évitée après un vote à la Chambre

le
0

WASHINGTON, 11 décembre (Reuters) - La Chambre américaine des représentants a évité la fermeture de l'administration fédérale jeudi en votant de justesse une loi de finances de 1.100 milliards de dollars (près de 900 millions d'euros) malgré la forte opposition des démocrates. Peu après ce vote de dernière heure, obtenu à 219 voix pour et 206 contre, la Chambre et le Sénat ont voté une prolongation de 48 heures de façon à ce que le Sénat dispose d'un délai plus important pour étudier les diverses dispositions du texte. Le Sénat débattra du texte vendredi, a indiqué le chef du groupe démocrate au Sénat, Harry Reid. Le vote de jeudi soir a montré que le président démocrate Barack Obama et le président républicain de la Chambre des représentants, John Boehner, habituellement adversaires dans les batailles budgétaires, pouvaient travailler ensemble pour faire voter un texte. Le vote a été retardé pendant plusieurs heures en raison d'un tollé suscité chez les démocrates par la découverte de dispositions visant à réduire la portée de la loi Dodd-Frank de réforme financière, qui doit entrer en vigueur l'an prochain. Ces dispositions autorisent des dons politiques plus importants, jusqu'à 777.600 dollars (627.300 euros) par an. De leur côté, les élus républicains n'étaient pas non plus d'accord parce que le texte ne prévoyait pas de disposition pour bloquer le financement de la réforme de l'immigration voulue par le président Obama. Mais le président Barack Obama et son gouvernement ont mené une tentative de la dernière chance pour persuader les démocrates de mettre leurs objections sous leur mouchoir. Le président et le gouvernement ont fait valoir qu'en cas d'échec, la situation serait encore plus difficile l'an prochain quand les républicains auront le contrôle effectif du Sénat doublé d'une majorité consolidée à la Chambre des représentants. Le texte de plus de 1.600 pages, a suscité l'ire des démocrates quand ils ont découvert qu'il réduisait à néant les restrictions prévues sur les opérations sur produits dérivés par les grandes banques. Si elle est votée par le Sénat, la loi permettra le financement de l'administration américaine jusqu'en septembre 2015, sauf pour le département de la Sécurité intérieure. Ses fonds ne seront prorogés que jusqu'au 27 février. Au-delà, les républicains veulent bloquer les financements du département en ce qui concerne la réforme Obama sur l'immigration qui permettra à des millions d'immigrants sans papier de rester aux Etats-Unis et d'y travailler. (David Lawder et Richard Cowan, avec Susan Cornwell et Amanda Becker; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux