USA-Nouvelles sanctions visant le programme balistique iranien

le
0
 (Précisions, §§ 3, 4) 
    WASHINGTON, 17 janvier (Reuters) - Les Etats-Unis ont imposé 
dimanche des sanctions à onze sociétés et individus qui seraient 
impliqués dans le programme de missiles balistiques iraniens, a 
annoncé le département du Trésor. 
    L'annonce de ces sanctions avait été repoussée de plus de 
deux semaines pour ne pas compromettre les négociations sur la 
libération de cinq Américains qui étaient détenus en Iran et qui 
ont été libérés samedi, a-t-on ajouté de source proche du 
dossier. 
    Les nouvelles sanctions visent notamment la société Mabrooka 
Trading, dont le siège est aux Emirats arabes unis, et son 
propriétaire Hossein Pournaghshband, accusés d'avoir aidé l'Iran 
à produire de la fibre de carbone pour ses missiles balistiques. 
    "Le programme de missiles balistiques de l'Iran représente 
une grave menace pour la sécurité dans la région et dans le 
monde et continuera de faire l'objet de sanctions 
internationales", a déclaré le sous-secrétaire chargé du 
terrorisme et du renseignement financier, Adam Szubin. 
    La plupart des sanctions internationales visant l'Iran ont 
été levées samedi soir, Téhéran ayant respecté ses engagements 
liés à l'accord sur le nucléaire conclu avec les grandes 
puissances en juillet dernier. 
    Mais un différend persiste entre l'Iran et les Etats-Unis 
sur le type de missiles que Téhéran est autorisé à développer. 
Ce désaccord s'est aggravé en octobre, quand l'Iran a mené avec 
succès un test de son nouveau missile balistique à longue portée 
Emad.   
    Fin décembre, le Wall Street Journal rapportait que 
Washington voulait sanctionner une dizaine de particuliers et de 
sociétés en Iran, à Hong Kong et aux Emirats arabes unis (EAU), 
pour avoir participé d'une manière ou d'une autre au 
développement du programme balistique iranien.   
    Parallèlement, le président iranien Hassan Rohani avait 
ordonné à son ministre de la Défense d'étendre ce programme. 
    
 
 (Joel Schectman et David Lawder; Guy Kerivel pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant