USA-Nouvel échec d'un projet de loi sur les ventes d'armes

le
0
    WASHINGTON, 11 décembre (Reuters) - La Chambre américaine 
des représentants s'est prononcée jeudi contre l'examen d'un 
projet de loi visant à autoriser les pouvoirs publics à 
interdire les individus fichés pour terrorisme d'acquérir des 
armes à feu, malgré la fusillade qui a fait 14 morts la semaine 
dernière à San Bernardino, en Californie.  
    "Il est choquant pour le peuple américain que le Congrès 
refuse d'empêcher ceux qui sont surveillés par le FBI pour 
terrorisme d'acquérir des armes", s'est indignée Nancy Pelosi, 
présidente du groupe démocrate. Le texte, qui a été rejeté par 
242 voix contre 173, était présenté par le républicain Peter 
King.  
    Le parti conservateur, majoritaire à la Chambre, a toutefois 
estimé qu'il risquait de porter atteinte au droit de posséder 
des armes garanti par la Constitution, dans la mesure où être 
fiché par le FBI ne constitue pas un délit.  
    Le Parti démocrate n'a pas renoncé à faire inscrire le 
projet de loi de Peter King à l'ordre du jour, mais il doit pour 
cela réunir les signatures de 218 représentants. Le groupe 
démocrate dispose de 199 sièges.  
    Au lendemain de la fusillade de San Bernardino, le Sénat 
s'était déjà opposé à un texte proposant de renforcer la 
vérification des antécédents des acquéreurs d'armes.  
    Dans un discours à la nation consacré à la fusillade, Barack 
Obama a de nouveau plaidé dimanche pour une réforme de la 
législation sur les armes, qui se heurte depuis des années à la 
farouche hostilité du camp républicain et au lobbying de 
l'influente NRA.  
    Aucun texte sur le sujet n'a été adopté au Congrès depuis 
les années 90, bien que les Américains soient très 
majoritairement favorables à un durcissement de la législation. 
 
 (Susan Cornwell, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant