USA-Mnuchin voit une croissance de 3% dans 2 ans

le
1
    BEVERLY HILLS, Californie, 1er mai (Reuters) - Steven 
Mnuchin, le secrétaire au Trésor américain, a jugé lundi qu'une 
croissance de 3% serait atteignable dans deux ans grâce 
notamment aux baisses d'impôts massives prévues par 
l'administration Trump.  
    S'exprimant lors d'une conférence à Beverly Hills, en 
Californie, près d'une semaine après avoir dévoilé le projet de 
réforme fiscale, Steven Mnuchin a redit que les baisses d'impôts 
et l'allègement de la réglementation soutiendraient l'activité 
économique. 
    Selon des chiffres publiés vendredi, la croissance n'a été 
que de 0,7% sur les trois premiers mois de l'année aux 
Etats-Unis en rythme annualisé, le taux le plus faible depuis le 
premier trimestre 2014.   
    "La réforme fiscale est notre version d'une loi pour 
l'emploi", a dit le secrétaire au Trésor.  
    Malgré la réaction positive de Wall Street à l'élection de 
Trump - l'indice S&P-500 a gagné 11% depuis le 8 novembre -, les 
détracteurs du projet de réforme fiscale la jugent ambitieuse et 
floue. 
    L'administration veut notamment ramener l'impôt sur les 
sociétés à 15% contre 35% actuellement. 
    Mnuchin a expliqué qu'il travaillait avec les dirigeants du 
Congrès pour faire avancer le projet et il a ajouté espérer un 
soutien bipartisan. L'administration Trump a invité beaucoup de 
chefs d'entreprise à la Maison blanche et écoute attentivement 
leurs souhaits, a-t-il ajouté.  
    Devant les participants à la conférence du Milken Institute, 
dont beaucoup de gérants d'actifs, il a suscité des rires en 
disant qu'il fallait remercier l'administration Trump pour avoir 
fait monter le cours de Bourse des banques. 
    Mais l'absence de précisions sur les baisses d'impôts et sur 
le calendrier des réformes a laissé certains participants 
dubitatifs. "Je crains que s'il n'y a pas de réforme fiscale ou 
de réforme de l'assurance maladie d'ici la fin de l'année, les 
marchés vont commencer à douter de la capacité de 
l'administration à délivrer", a déclaré Scott Minerd, 
responsable mondial des investissements chez Guggenheim 
Partners. 
 
 (Svea Herbst-Bayliss et Olivia Oran, Véronique Tison pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ccondem1 il y a 6 mois

    Si Machin le voit...