USA-Les républicains abrogeront la réforme sur la santé-Boehner

le
0

* Les républicains majoritaires dans les deux chambres * Vont tenter d'abroger certaines lois démocrates * Premier point presse de John Boehner depuis la victoire par David Lawder et Richard Cowan WASHINGTON, 7 novembre (Reuters) - Les républicains profiteront de leur majorité dans les deux chambres du Congrès pour abroger la réforme de la santé de Barack Obama, approuver un projet d'oléoduc et réduire la dette du pays, a déclaré jeudi le président de la Chambre des représentants. John Boehner, qui tenait sa première conférence de presse depuis la victoire des républicains mardi aux élections de mi-mandat, a également lancé une mise en garde au président sur la question de l'immigration. Barack Obama compromettra tout espoir de faire voter sa réforme de l'immigration durant les deux dernières années de sa présidence s'il utilise ses pouvoirs exécutifs pour assouplir la réglementation en la matière. "J'ai fait comprendre au président, que s'il agit unilatéralement, de son côté, (...) il n'y aura aucune chance qu'une réforme de l'immigration passe au Congrès. C'est aussi simple que ça", a déclaré John Boehner. Les observateurs s'attendent à ce que le président démocrate utilise ses pouvoirs exécutifs d'ici la fin de l'année pour aider des millions de sans-papiers qui vivent depuis longtemps aux Etats-Unis et y ont fondé une famille. Les décisions du président pourraient permettre à nombre d'entre eux de chercher du travail sans craindre l'expulsion. En juin 2013, le Sénat a voté une réforme de l'immigration qui a ensuite été bloquée par la Chambre des représentants, où les républicains étaient déjà majoritaires. Depuis, le président a promis des mesures d'aide à une partie des sans-papiers, dont le nombre total est estimé à près de 12 millions. FAVORABLES AUX ENTREPRISES Quant à la réforme de la santé du chef de l'Etat, dite Obamacare, après plus de 50 tentatives d'abrogation, la Chambre des représentants pourrait à nouveau voter en 2015 pour la torpiller, a déclaré John Boehner. Mais le président ne devrait pas manquer d'utiliser son droit de veto pour s'opposer à une telle abrogation. Dans ce cas, a précisé John Boehner, la Chambre fera en sorte de supprimer certaines parties de la loi, notamment la taxation des appareils médicaux. Le "speaker" de la Chambre estime que certains démocrates seront d'accord avec des modifications de l'Obamacare. "Le peuple américain a été clair: il n'est pas pour l'Obamacare. Demandez à tous ces démocrates qui ont perdu les élections mardi soir. Beaucoup d'entre eux avaient voté l'Obamacare", a déclaré John Boehner. Le député de l'Ohio a précisé que la Chambre voterait aussi des dizaines de lois favorables aux entreprises et à l'emploi et donnerait son feu vert à l'oléoduc Keystone XL de la société TransCanada TRP.TO , qui doit relier les sables bitumineux canadiens aux raffineries du golfe du Mexique. Selon le porte-parole de la Maison blanche Josh Earnest, Barack Obama n'a pas changé sur ce dossier en cours d'examen. Le président a indiqué qu'il fallait étudier le rôle de l'oléoduc dans les émissions de gaz à effet de serre et dans le réchauffement de la planète. Josh Earnest souligne que selon une jurisprudence solidement établie, une décision présidentielle est nécessaire pour les projets qui s'étendent au-delà des frontières des Etats-Unis. Josh Earnest s'est toutefois refusé à dire si le président opposerait son veto à une éventuelle loi autorisant le projet Keystone. (Avec Amanda Becker et Jeff Mason; Danielle Rouquié pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux