USA: les réactions des économistes à la victoire de Trump.

le
1

(CercleFinance.com) - L'élection de Donald Trump au poste de président des Etats-Unis ouvre une période d'incertitude qui ne prendra pas fin avant son investiture courant janvier, préviennent mercredi les économistes.

'Nous entrons dans un monde de risque politique sans précèdent, qui remet en cause les fondements post seconde guerre mondiale', estime Dominic Rossi, le directeur des investissements en actions chez Fidelity International.

'La victoire de Trump modifie en profondeur le scénario économique global', renchérit Philippe Waechter, le directeur de la recherche économique pour Natixis Asset Management.

Même analyse chez Deutsche Asset Management, où les stratèges prédisent une poursuite de la volatilité des marchés financiers sur fond d'incertitude politique renforcée.

'Le caractère imprévisible de Trump et son manque d'expérience en politique sont des raisons largement suffisantes pour approcher les mois qui viennent avec prudence', insiste Stefan Kreuzkamp, le directeur des investissements du gérant d'actifs.

'Mais il est tout à fait possible qu'il surprenne favorablement les marchés après son élection', indique-t-il.

Les équipes de Société Générale rappellent de leur côté l'importance que le candidat républicain accorde aux baisses d'impôts, dont les effets sur l'économie pourraient être rapides.

'Une discussion de baisse d'impôts devrait être prioritaire. Leurs bénéfices sur l'économie pourraient d'ailleurs se faire sentir à partir de la fin 2017, mais pas avant', indique SG.

La banque française note aussi que l'élection de Trump réduit les chances d'un relèvement de taux d'intérêt au mois de décembre.

'La Fed est maintenant partagée entre les indicateurs économiques (favorables) et l'incertitude liée à la réaction des marchés suite à la victoire de Trump', soulignent les économistes.

'La probabilité d'une hausse des taux en décembre, suivie de deux autres en 2017, a considérablement diminué', concède Dominic Rossi, chez Fidelity International.

D'après le consensus, la probabilité d'un resserrement monétaire le mois prochain est désormais estimée à moins de 50%, contre plus de 80% avant le scrutin.

Un constat qui pousse certains professionnels à recommander aux investisseurs de profiter d'un éventuel accès de faiblesse post-Trump pour se porter sur certaines actions de qualité.

Chez SYZ Asset Managament, on juge ainsi que la volatilité élevée des prochains jours pourrait générer des opportunités intéressantes si les valorisations devaient atteindre des niveaux 'excessivement bas'.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • canddide il y a un mois

    Et tous ces experts, ils disaient quoi déjà en 2007? :-)) Et hier, de qui prévoyaient-ils la victoire?