USA : les folles théories des partisans du défaut

le
0
Certains républicains ultras estiment qu'en cas de non relèvement du plafond de la dette, l'Amérique ne sera pas en défaut de paiement, car elle pourra payer les intérêts, grâce à ses recettes fiscales.

Correspondant à Washington

Pour certains républicains parmi les plus conservateurs, la Maison-Blanche et le Trésor mentent lorsqu'ils affirment que l'Amérique se trouvera en défaut de paiement si le plafond de la dette n'est pas relevé d'ici le 17 octobre. Justin Amash, représentant républicain du Michigan, fait partie de ces «négationistes». Leur argument est plein de bon sens, en apparence. «Il y a toujours des recettes qui arrivent dans les caisses du Trésor, et certainement suffisamment pour payer les intérêts de la dette... Les démocrates ont une définition du défaut différent de la nôtre».

Dans l'esprit de ces ultras, le 18 octobre le Trésor n'aurait pas besoin d'emprunter pour payer ce qui est dû aux détenteurs d'obligations du T...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant