USA-Le suspect de la fusillade a dit "plus de morceaux de bébé"

le
0
    par Keith Coffman 
    COLORADO SPRINGS, Colorado, 29 novembre (Reuters) - L'homme 
accusé d'avoir ouvert le feu vendredi dans un centre 
d'avortement du planning familial à Colorado Springs aux 
Etats-Unis et d'avoir tué trois personnes, a déclaré "plus de 
bébés en morceaux" lors de son arrestation, rapportent samedi la 
chaîne de télévision NBC et plusieurs médias américains. 
    Ces propos pourraient être une allusion aux avortements 
pratiqués dans le centre ou aux accusations à l'encontre de la 
clinique selon laquelle elle fournirait des éléments foetaux à 
la recherche médicale. 
    NBC signale toutefois que les enquêteurs estiment ne pas 
être en mesure d'affirmer avec certitude ce qui a motivé le 
tueur présumé. 
    Le suspect, identifié comme étant Robert Lewis Dear, 57 ans, 
a été placé en détention avant une première comparution en 
justice prévue lundi. 
    La tuerie, qui a également fait neuf blessés, est 
semble-t-il la première attaque meurtrière dans un centre 
d'avortement au Etats-Unis depuis six ans. 
    Le centre  d'avortement de Colorado Springs est 
régulièrement la cible des manifestants opposés à l'interruption 
volontaire de grossesse (IVG). 
    Selon la Fédération nationale de l'avortement, huit 
personnes travaillant dans le domaine médical ont été tuées 
depuis 1977 aux Etats-Unis à la suite d'incidents violents. 
L'homicide le plus récent remonte à 2009.  
    Cette année-là, un médecin pratiquant des avortements, le 
docteur George Tiller, a été abattu alors qu'il se trouvait dans 
une église à Wichita, au Kansas. 
    Les différents centres d'avortement ont fait en outre état 
de près de 7.000 incidents divers (menaces de morts, incendies 
criminels, vandalisme, etc.) depuis 1977, selon la Fédération. 
 
 (Avec Fiona Ortiz à Chicago, Daniel Wallis à Denver, Frank 
McGurty à New York, Roberta Rampton à Washington et Dan Whitcomb 
à Los Angeles; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant