USA-Le Sénat rejette quatre mesures sur le contrôle des armes

le
0
 (Actualisé avec le rejet des mesure de contrôle des armes) 
    par Richard Cowan 
    WASHINGTON, 21 juin (Reuters) - Le Sénat américain a rejeté 
lundi quatre propositions visant à renforcer le contrôle des 
ventes d'armes à feu aux Etats-Unis, une semaine après le 
massacre qui a coûté la vie à 49 personnes dans une discothèque 
gay d'Orlando en Floride. 
    Ces votes négatifs n'empêchent toutefois pas les élus de 
continuer à essayer de trouver un compromis sur un texte 
susceptible de restreindre l'accès aux armes pour des personnes 
placées sur des listes de surveillance du terrorisme. 
    Dans un scénario désormais familier pour les tenants d'un 
contrôle des armes à feu, les quatre mesures, présentées sous 
forme d'amendements à un projet de dépenses du ministère de la 
Justice, n'ont pas réussi à obtenir la majorité qualifiée de 60 
des 100 sénateurs requise pour être adoptée. 
    Les mesures, deux présentées par démocrates et deux par des 
républicains, visaient à renforcer le contrôle des antécédents 
des acheteurs d'armes à feu et à limiter les ventes à ceux 
places sur des listes de surveillance du terrorisme. 
    La tuerie d'Orlando, la plus meurtrière du genre dans 
l'histoire américaine, a contraint les parlementaires du Congrès 
à prendre des initiatives mais l'échec de ces dernières montre 
le poids politique que gardent au Congrès des partisans du droit 
à porter des armes et la National Rifle Association (NRA). 
    Les républicains et la NRA, le lobby des armes à feu, ont 
estimé que les propositions démocrates étaient restrictives et 
qu'elles empiétaient sur le droit constitutionnel à porter des 
armes. Les démocrates ont pour leur part qualifié 
d'insuffisantes les mesures des républicains. 
    "C'est toujours la même chose. Après chaque tragédie, nous 
essayons, nous les démocrates, de faire passer des mesures 
raisonnables en matière de sécurité de l'accès aux armes. 
Malheureusement, nos efforts sont contre-carrés par le Congrès 
républicain, qui prend ses ordres auprès de la NRA", a dit Harry 
Reid, l'élu du Nevada chef de file des démocrates au Senat. 
     
    UNE PROPOSITION DE COMPROMIS PEUT-ÊTRE DANS LA SEMAINE 
    Mitch McConnell, un républicain du Kentucky qui dirige la 
majorité républicaine du Sénat, a de son côté déclaré que les 
mesures préconisées par les démocrates n'étaient pas assez 
efficaces, accusant ses opposants politiques de ne pas être 
sincères. 
    "Plutôt que d'utiliser cet évènement comme une opportunité 
pour faire avancer un programme politique, (les sénateurs 
républicains) cherchent des vraies solutions susceptibles 
d'aides les Américains à mieux être à l'abri de la menace du 
terrorisme", a dit Mitch McConnell.   
    Déjà, après le massacre de 20 enfants et six adultes dans 
une école élémentaire de Newton dans le Connecticut en 2012, 
l'administration Obama avait tenté de durcir l'accès aux armes à 
feu mais le Congrès, majoritairement républicain, avait rejeté 
la mesure. 
    Un sondage Reuters/Ipsos conduit la semaine dernière montre 
que 71% des Américains sont favorables à une adaptation, au 
moins modeste, de la législation sur les armes et à des 
restrictions limitées sur leur vente, alors qu'ils étaient 60% 
fin 2013 et fin 2014.  
    Des conseillers de certains sénateurs de premier plan ont 
laissé entrevoir la possibilité d'autres votes au cours de la 
semaine sur des propositions, non spécifiées, de contrôle des 
armes. 
    Certains républicains semblent placer leurs espoirs en une 
proposition de compromis de Susan Collins, sénatrice 
républicaine du Maine, qui ne faisait pas partie des quatre 
mesures rejetées ce lundi. 
    Même si le Sénat approuve une telle proposition, elle 
devrait également être adoptée par la Chambre des représentants, 
également à majorité républicaine. 
    Le Congrès n'a pas adopté de mesures restrictives dans ce 
domaine depuis une loi de 2007 qui incluait les personnes 
souffrant de déficiences mentales et les condamnés à des peines 
de prison dans la base de données gouvernementales permettant 
des contrôles automatiques des acquéreurs d'armes à feu. 
    On compte environ 310 millions d'armes aux Etats-Unis, soit 
environ une par habitant. 
 
 (Pierre Sérisier et Benoît Van Overstraeten pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant