USA-Le rythme des créations d'emplois baisse en août

le
0

* Des chiffres de l'emploi moins bons que prévu * Une raison de plus pour la Fed de prendre son temps (Actualisé avec commentaire, réaction des marchés) par Lucia Mutikani WASHINGTON, 5 septembre (Reuters) - Le rythme des créations d'emplois s'est nettement ralenti en août aux Etats-Unis, montrent les chiffres publiés vendredi par le département du Travail, qui donnent à la Réserve fédérale un argument supplémentaire pour prendre son temps avant de relever ses taux d'intérêt. Le secteur privé non-agricole a créé le mois dernier 142.000 emplois, soit la plus faible progression en huit mois. Les économistes attendaient en moyenne 225.000 nouveaux emplois. Le taux de chômage a reculé à 6,1% après 6,2% en juillet, une évolution conforme aux prévisions. Les chiffres pour les mois de juin et juillet ont par ailleurs été révisés à la baisse avec au total 28.000 emplois nouveaux en moins par rapport aux données initiales. Ce net ralentissement est une surprise et contraste avec d'autres indicateurs du marché de l'emploi, qui se rapprochent de leurs niveaux d'avant la crise financière. Les enquêtes sur l'activité manufacturière et des services soulignent chacune une forte croissance de l'emploi en août. Le sentiment des ménages sur la situation du marché de l'emploi s'améliore lui aussi nettement. Autre chiffre inquiétant, le pourcentage d'Américains qui travaillent ou recherchent activement un emploi a diminué lui aussi, à 62,8% après 62,9% en juillet. LA PRUDENCE DE LA FED RENFORCÉE "C'est clairement décevant mais les signaux les plus nombreux ne pointent pas moins vers une évidente poursuite de l'amélioration de la situation économique", a commenté Russell T. Price, économiste à Ameriprise Financial. Wall Street a ouvert à la baisse peu après la publication de cet indicateur et les traders ont réduit leurs paris sur une hausse imminente des taux de la Fed. Les rendements des Treasuries américains ont atteint leur plus bas niveau de la séance et le dollar a reculé face à un panier de devises de référence. Certains économistes avaient prévenu que les chiffres du mois d'août pourraient être moins bons que prévu en raison notamment de facteurs saisonniers. Une révision à la hausse le mois prochain n'est pas exclue. Ces statistiques décevantes sont susceptibles de renforcer les réticences de la Fed à changer trop rapidement de politique monétaire. La présidente de la banque centrale américaine, Janet Yellen, a fait part de sa préoccupation face à la faible croissance du marché de l'emploi, soulignant en particulier le nombre élevé de travailleurs à temps partiel et de chômeurs de longue durée. La prochaine réunion de politique monétaire de la Fed aura lieu les 16 et 17 septembre prochains. Tableau de la statistique: ID:nLLA5KEA2K Les indicateurs américains en temps réel ECONUS (Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant