USA-Le projet de loi santé compromis par le désaveu de 4 sénateurs républicains

le
0
    WASHINGTON, 18 juillet (Reuters) - L'avenir du projet de loi 
santé semblait fortement compromis lundi soir au Sénat 
américain, deux nouveaux sénateurs républicains ayant annoncé 
leur opposition au texte visant à réformer le système 
d'assurance santé. 
    Les sénateurs Mike Lee (Utah) and Jerry Moran (Kansas) ont 
annoncé sur leurs comptes Twitter respectifs n'être pas en 
mesure de soutenir le projet de loi dans sa forme actuelle, ce 
qui porte à quatre le nombre de républicains opposés au texte et 
enterre la possibilité de son adoption au Sénat. 
    Dans le même temps, d'autres sénateurs républicains se sont 
entretenus lundi à la Maison blanche avec Donald Trump, qui 
multiplie les tractations pour que l'une des législations clé de 
son programme, l'abrogation de l'Obamacare, soit adoptée. 
    Donald Trump a réagi sur Twitter à ce nouveau revers, et 
exhorté les républicains à abroger dès à présent l'Obamacare, 
afin de forcer les démocrates à participer à l'élaboration d'un 
nouveau système d'assurance santé. 
    "Les républicains devraient simplement ABROGER l'échec 
Obamacare maintenant et travailler à un nouveau plan santé en 
repartant de zéro. Les Dems nous rejoindront !", a-t-il écrit. 
    "Nous ne devrions pas donner notre aval à une mauvaise 
mesure", a déclaré Jerry Moran sur Twitter, fustigeant les 
discussions "à huis clos" ayant abouti au projet de loi. 
    Le "leader" de la minorité démocrate au Sénat, Charles 
Schumer, a jugé quant à lui que ce second échec du texte, révisé 
après un premier revers, constituait "la preuve que le fond de 
ce projet de loi était irréaliste". 
    "L'inaction n'est pas une option", a annoncé la Maison 
blanche dans un communiqué, assurant de la poursuite du travail 
du Congrès sur la réforme de la santé, en vue de produire un 
projet de loi à soumettre au président. 
    Les sénateurs républicains Susan Collins et Rand Paul 
s'étaient déjà prononcés contre le texte. Etant donné la 
majorité de 52 sièges sur 100 détenue par les républicains au 
Sénat, et le front uni d'opposition des démocrates, le parti ne 
pouvait se permettre aucune autre défection. 
    L'Affordable Care Act, adopté en 2010 sous l'administration 
de Barack Obama a permis à plusieurs millions d'Américains 
d'avoir accès à une couverture médicale. 
    Le sénateur du Vermont Bernie Sanders, ex-candidat à 
l'investiture présidentielle démocrate, a salué l'"effondrement" 
du projet républicain. "C'est une grande victoire pour les 
millions d'Américains qui ont résisté et se sont battus contre 
cette législation dangereuse", a-t-il dit dans un communiqué. 
     
     
 
 (James Oliphant et Richard Cowan, Julie Carriat pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant