USA-Le marché automobile résiste aux remous des Bourses

le
0

DETROIT, 1er septembre (Reuters) - L'industrie automobile américaine a résisté au mois d'août aux turbulences des marchés financiers et reste en lice pour réaliser ses meilleures ventes annuelles depuis 2011. Les premiers chiffres communiqués mardi par les constructeurs indiquent des ventes autour de 17,5 millions de véhicules en rythme annualisé, soit davantage que le chiffre de 17,3 millions d'unités prédit par les 47 économistes interrogés par Thomson Reuters. "Tous les fondamentaux économiques que nous prenons en compte, à savoir la croissance de l'emploi, le revenu disponible et les prix du carburant, se portent bien, ce qui devrait maintenir les ventes à un bon niveau", se réjouit Kurt McNeil, responsable des ventes aux Etats-Unis de General Motors GM.N . GM, premier constructeur sur le marché américain, a fait état de ventes en baisse de seulement 0,7% alors que les analystes s'attendaient à un repli allant jusqu'à 5%. Ford F.N , le numéro deux aux Etats-Unis en termes de ventes, a annoncé des ventes en augmentation de 5% sur un an, soit nettement mieux que la progression attendue de moins de 1%. Fiat Chrysler Automobiles FCAU.N FCHA.MI , a fait état d'une augmentation de 2% de ses ventes alors que les analystes les attendaient en recul. Le constructeur italo-américain doit, comme d'autres, ses bons résultats aux performances de ses gros véhicules, notamment les SUV Jeep et les pick-up Ram. Ford se réjouit ainsi des ventes de ses pick-up F-Series, qui ont progressé de 4,7% pour dépasser les 70.000 unités (71.332) pour la première fois de l'année. Mark LeNeve, responsable des ventes aux Etats-Unis chez Ford, explique que les ventes ont été les meilleures pour les modèles les plus récents ainsi que pour les SUV et les petits utilitaires, dont les ventes ont progressé d'environ 12% alors que celles des berlines reculaient de 7%. GM se félicite également du succès de ses véhicules les plus imposants, comme les pick-up Chevrolet et GMC Sierra, avec plus de plus de 76.000 véhicules vendus pour ces deux modèles. Le pessimisme des prévisions s'explique en partie par un effet de calendrier, les ventes du week-end du Labor Day (fête du travail) étant cette année comptabilisées en septembre. Le Labor Day est toujours en septembre mais les ventes durant ce congé sont généralement comptabilisées avec celles du mois d'août. (Bernie Woodall; Patrick Vignal pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant