USA : le Congrès toujours au bord du précipice budgétaire

le
0
La Chambre des représentants se faisait prier, mardi, pour ratifier l'accord a minima adopté au Sénat.

Le compromis budgétaire a minima voté dans la nuit du jour de l'An par le Sénat ne convient pas aux députés républicains conservateurs. Il éviterait une chute dans le «précipice budgétaire» mais ne réduit pas le déficit. Ce texte ne précise pas de réductions durables de dépenses publiques mais instaure 600 milliards de dollars de hausses d'impôts sur une période de dix ans. Pour ces raisons, l'adoption rapide, mardi, par la Chambre des représentants, du texte péniblement négocié au Sénat pose problème.

John Boehner, le «speaker» (président) républicain de la Chambre basse, se trouve dans la situation inconfortable d'avoir à compter sur des dizaines de voix démocrates pour faire passer en urgence une loi ingrate dont il n'a pas négocié le contenu. Son adjoint, chef du groupe républicain à la Chambre, Eric Cantor, refuse carrément de soutenir le texte. La...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant