USA-Le chômage en avril au plus bas depuis près de sept ans

le , mis à jour à 16:07
0

(Actualisé avec détails, contexte) par Lucia Mutikani WASHINGTON, 8 mai (Reuters) - Les créations d'emploi aux Etats-Unis ont rebondi en avril et le taux de chômage a atteint son plus bas niveau depuis près de sept ans. Ces chiffres traduisent une reprise de l'économie qui relance la perspective de voir la Réserve fédérale relever ses taux d'intérêt avant la fin de l'année. Le nombre de créations d'emploi dans le secteur non-agricole s'est élevé à 223.000 le mois dernier après 85.000 en mars, chiffre révisé à la baisse, selon les données publiés vendredi par le département du Travail. Le taux de chômage a baissé pour sa part d'un point de pourcentage à 5,4%, son plus bas niveau depuis mai 2008. Les économistes interrogés par Reuters avaient prédit pour le mois d'avril 224.000 créations d'emploi et un taux de chômage à 5,4%. Les futures sur indices new-yorkais ont accentué leurs gains à l'annonce de cet indicateur très attendu par les marchés, qui est traditionnellement publié une heure avant l'ouverture de Wall Street. La Fed devrait maintenir pour encore quelques mois ses taux à leurs niveaux actuels, historiquement bas, en raison de facteurs défavorables comme la vigueur du dollar et la réduction des dépenses dans le secteur de l'énergie. Sur le front de l'emploi, toutefois, la situation s'éclaircit. A 5,4%, le taux de chômage est désormais tout proche de la fourchette de 5,0% à 5,2% que de nombreux responsables de la Fed considèrent comme correspondant à un taux de plein emploi. Le salaire horaire moyen a par ailleurs augmenté faiblement en avril, de trois cents, ce qui porte sa progression sur un an à 2,2%. Bien que toujours limitée, la hausse des salaires devrait stimuler la consommation des ménages et ainsi profiter à l'ensemble de économie. Le produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis a augmenté de 0,2% seulement en rythme annualisé au premier trimestre, selon une première estimation publiée le mois dernier. Certains indicateurs publiés depuis suggèrent cependant que le chiffre officiel pourrait indiquer une contraction de la première économie du monde sur les trois premiers mois de l'année. Tableau de la statistique ID:nLLA8GEBJ0 Les indicateurs américains en temps réel ECONUS (Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant