USA-Le budget adopté par le Sénat, l'administration fonctionne

le
1

par David Lawder et Amanda Becker WASHINGTON, 13 décembre (Reuters) - Le Sénat américain a voté samedi le budget des dépenses fédérales de 1.100 milliards de dollars (près de 900 millions d'euros), levant la menace d'une paralysie des services administratifs. Le texte va être transmis au président Barack Obama, qui devrait le signer en vue de sa promulgation. Le vote de ce texte de plus de 1.600 pages, obtenu à 56 voix pour et 40 contre, a été une bataille longue et difficile tant au Sénat qu'à la Chambre des représentants, les principaux points de discorde portant sur la réforme de l'immigration de Barack Obama et les changements à la réglementation bancaire. Le financement des administrations est toutefois désormais assuré jusqu'à septembre 2015, sauf pour le département de la Sécurité intérieure qui n'est financé que jusqu'à la fin février. Les républicains, qui à cette date contrôleront les deux chambres du Congrès compte tenu de leur victoire aux élections de mi-mandat de novembre, ont insisté pour que le département de la sécurité intérieure soit traité différemment. Forts de leur nouvelle majorité, ils ont fait savoir qu'ils essaieraient de priver ce ministère de tout financement pour mettre en oeuvre la réforme de l'immigration que le président démocrate a prévu de mener par décret. Bien que désormais majoritaires dans les deux chambres, les républicains auront tout de même besoin de la coopération des démocrates pour faire passer certains textes qui nécessitent une majorité qualifiée de 60 voix sur 100 au Sénat alors que leur majorité issue des élections de mi-mandat n'est que de 54 contre 46. DÉFAITE DU SÉNATEUR CRUZ La Chambre des représentants, où les démocrates sont encore majoritaires, a elle aussi eu du mal à s'entendre sur le budget, qui a été voté de justesse jeudi. ID:nL6N0TW06H Les démocrates se sont disputés à propos de dispositions visant à assouplir la réglementation sur le trading des produits dérivés par les grandes banques prévue dans la loi de réforme financière Dodd-Frank, votée en 2008 en réponse à la crise financière. Mais ces divisions ont été dépassées par celles apparues entre les républicains au Sénat ces deux derniers jours. Le sénateur républicain Ted Cruz, une figure du mouvement conservateur du Tea Party très opposé aux décrets Obama sur l'immigration, a insisté pour que le rejet de cette disposition soit soumis à un vote spécifique. C'est ce sénateur qui avait été à l'origine de la paralysie de l'administration américaine qui avait duré 16 jours en octobre 2013 en s'opposant aux dispositions de la réforme de la santé de Barack Obama. Comme l'an dernier, la lutte de 2014 s'est terminée par la défaite du sénateur Cruz, les démocrates critiquant les républicains pour avoir voulu à nouveau brandir la menace ce d'une fermeture des services administratifs. La loi de finances prévoit une légère augmentation du budget du Pentagone pour ce qui est des conflits menés à l'extérieur des frontières des Etats-Unis. ID:nL6N0TW3VT Parmi les autres mesures importantes figurent une enveloppe de 5,5 milliards de dollars pour aider à la lutte contre le virus Ebola. (Avec Richard Cowans; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • v.sasoon le dimanche 14 déc 2014 à 11:39

    il vont pouvoir continuer a torturer http://reseauinternational.net/cia-le-rapport-sur-la-torture-bien-en-dessous-de-la-realite/

Partenaires Taux