USA-La productivité a moins baissé qu'estimé au T4

le
0
    WASHINGTON, 3 mars (Reuters) - La productivité non-agricole 
aux Etats-Unis a moins diminué qu'estimé initialement au 
quatrième trimestre mais les coûts du travail ont bien augmenté, 
les entreprises ayant renforcé leurs effectifs pour augmenter 
leur production, montrent les statistiques officielles publiées 
jeudi.  
    Les données révisées du département du Travail font 
ressortir une contraction de 2,2% en rythme annuel de la 
productivité (la production horaire par travailleur) sur 
octobre-décembre, contre -3,0% en première estimation.  
    Il s'agit néanmoins de la plus forte diminution enregistrée 
depuis le premier trimestre 2014. 
    Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en 
moyenne une révision à -3,2%.  
    Au troisième trimestre, la productivité avait augmenté de 
2,0%; sur l'ensemble de l'année 2015, elle n'a progressé que de 
0,7%, sa plus faible hausse depuis 2013.  
    La dégradation du quatrième trimestre traduit à la fois le 
ralentissement du produit intérieur brut (PIB) et l'accélération 
des recrutements.  
    La productivité aux Etats-Unis a augmenté de moins de 1% au 
cours de chacune des cinq dernières années et sur la période 
2007-2015, elle atteint en moyenne 1,2%, un rythme nettement 
inférieur à celui de 2,2% par an enregistré en moyenne entre 
1947 et 2015.  
    Le département du Travail précise que le nombre d'heures 
travaillées a augmenté de 3,2% au quatrième trimestre, contre 
+3,3% en première estimation. 
    La croissance des coûts unitaires du travail (les coûts à 
débourser par unité de production) a été révisée à la baisse à 
3,3% au lieu de 4,5% pour le quatrième trimestre.  
    Cette évolution, si elle se poursuivait, pourrait peser sur 
les marges des entreprises mais pour l'instant, l'évolution des 
coûts du travail reste relativement contenue: les coûts 
unitaires du travail ont augmenté de 0,4% au troisième trimestre 
et de 2,1% sur l'ensemble de 2015. 
    La rémunération horaire a augmenté de 1,1% au quatrième 
trimestre, contre +1,3% estimé initialement. Sur 2015, elle est 
en hausse de 2,8%. 
    Tableau      
 
 (Lucia Mutikani; Marc Angrand pour le service français, édité 
par Juliette Rouillon) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant