USA-La police va publier les vidéos de la mort de Keith Scott

le
0
    CHARLOTTE, Caroline du Nord, 25 septembre (Reuters) - La 
police américaine va rendre publiques des vidéos de la mort de 
Keith Scott, un Afro-américain de 43 ans tué mardi par un 
policier à Charlotte en Caroline du Nord, a annoncé samedi le 
gouverneur de cet Etat, Pat McCrory. 
    Plusieurs centaines de personnes ont encore manifesté samedi 
dans la ville, pour la cinquième journée consécutive, en 
pressant la police de publier ces images et en réclamant des 
poursuites contre le ou les agents impliqués dans la mort de ce 
père de sept enfants ainsi que la levée de mesures d'urgence 
instaurées après plusieurs nuits de violences. 
    Lors d'une conférence de presse, le chef de la police de 
Charlotte, Kerr Putney, a confirmé samedi qu'il était désormais 
possible de porter à la connaissance du public les vidéos de la 
mort de Scott sans nuire à l'enquête. Deux bandes vidéo montrent 
ce qui s'est produit, a-t-il détaillé en indiquant que le lien 
internet vers ces vidéos serait diffusé "très prochainement". 
    Selon lui, les policiers cherchaient à arrêter Scott au 
moment des tirs, et l'Afro-américain était en possession d'une 
arme et de drogue lorsqu'un policier a ouvert le feu sur lui. 
    "Ils regardent dans la voiture et voient la marijuana, ils 
n'agissent pas. Ils voient l'arme et estiment qu'il leur faut 
intervenir", a déclaré Kerr Putney à propos de ces agents qui se 
trouvaient dans le quartier pour interpeller un autre individu.  
    La police locale a toujours assuré que Keith Scott était 
armé au moment où les policiers sont intervenus, une affirmation 
contestée par la famille de la victime.  
    Une vidéo enregistrée par l'épouse de Keith Scott et rendue 
publique vendredi n'a pas fourni de réponse à cette question et 
les images que doit diffuser la police ne permettent pas non 
plus de trancher, a reconnu Kerr Putney.  
    "Il n'existe pas de preuve visuelle certaine montrant qu'il 
tenait une arme. On peut voir quelque chose dans sa main, qu'il 
pointe vers un agent", a-t-il dit.  
    "Sur l'ensemble de ce que nous voyons, il était sans 
conteste en possession d'une arme de poing", a-t-il toutefois 
ajouté.  
    Keith Scott, qui était assis dans une voiture en 
stationnement lors de l'intervention de la police, a été tué par 
le policier Brentley Vinson, qui est noir également et a été 
suspendu de ses fonctions. Kerr Putney a déclaré qu'à sa 
connaissance, un seul policier avait tiré.  
    Il y a deux ans, la mort de Michael Brown, un jeune Noir de 
18 ans, à Ferguson, dans la banlieue de St Louis, avait 
déclenché des émeutes et marqué le début d'un vif débat aux 
Etats-Unis sur les violences policières à l'encontre des 
minorités et, au-delà, relancé la question raciale. 
    D'autres bavures policières, notamment à New York et 
Baltimore, avaient produit les mêmes scènes de colère et de 
protestation, conduit des organisations à dénoncer un "racisme 
institutionnalisé", et donné naissance à un nouveau mouvement de 
défense des droits civiques baptisé "Black Lives Matter" (La vie 
des Noirs compte). 
 
 (Robert MacMillan, Mike Blake; Eric Faye et Jean-Stéphane 
Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant