USA-La police de Bâton-Rouge se dit menacée après un vol d'armes

le
0
    SAN FRANCISCO, 13 juillet (Reuters) - La police de 
Bâton-Rouge en Louisiane, où la mort d'un Noir la semaine 
dernière a été l'une des causes du déclenchement de 
manifestations nationales contre les violences policières, a dit 
mardi s'estimer l'objet de menaces. 
    Un suspect, arrêté en possession d'une arme à feu et d'une 
arme à air comprimé après un vol d'armes à feu chez un prêteur 
sur gages, samedi matin, a dit vouloir les utiliser contre les 
policiers de la ville, a annoncé lors d'une conférence de presse 
le chef de la police de Bâton-Rouge, Carl Dabadie. 
    "Nous avons considéré ceci comme menace très crédible", 
a-t-il ajouté. 
    Trois personnes ont été arrêtées en lien avec l'affaire; 
l'une d'entre elles est âgée de treize ans, a précisé la police, 
sans toutefois les identifier. Elle estime en outre qu'un 
quatrième suspect est toujours en fuite.  
    Six des huit armes volées ont été retrouvées, a précisé le 
chef de la police. 
    Les suspects n'ont pas mentionné les deux Noirs tués la 
semaine dernière par la police, Alton Sterling à Bâton Rouge, 
Philando Castile dans le Minnesota, ni les manifestations qui 
ont suivi.  
    Seules leurs déclarations quant à leur intention d'utiliser 
les armes contre la police ont été avancées comme preuve de leur 
projet d'attaque par Dabadie. 
    "On ne peut plus rien tenir pour acquis", a estimé le shérif 
de l'est de Bâton-Rouge, Sid Gautreaux, évoquant l'attaque de 
jeudi à Dallas, dans le Texas, où un tireur embusqué qui a dit 
vouloir "tuer des Blancs" a tué cinq policiers avant d'être 
abattu. 
     
 
 (Curtis Skinner; Julie Carriat pour le service français, édité 
par Danielle Rouquié) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant