USA-La justice enquête sur des cas présumés de haine raciale

le
0
    WASHINGTON/NEW YORK, 18 novembre (Reuters) - Le ministère 
américain de la Justice a ouvert des enquêtes sur des cas 
d'intimidation et de harcèlement signalés dans des écoles ou des 
églises afin d'établir s'ils enfreignaient la loi sur les droits 
civiques ou constituaient des actes de haine raciale. 
    Des organisations de défense des droits de l'homme ont fait 
part de leurs inquiétudes face à une recrudescence d'agressions 
visant notamment des musulmans, des Afro-Américains et des 
latinos depuis la victoire de Donald Trump à l'élection 
présidentielle le 8 novembre. 
    "Le FBI procède à des estimations en collaboration avec les 
procureurs fédéraux pour déterminer si ces incidents constituent 
des infractions au droit fédéral", a dit la ministre de la 
Justice, Loretta Lynch, dans une déclaration vidéo. 
    Dans son rapport annuel sur les statistiques de la 
criminalité publié cette semaine, le FBI note, pour 2015, une 
hausse de 67% des délits motivés par la haine raciale contre les 
musulmans. Loretta Lynch a estimé vendredi que ce constat du FBI 
donnait "sérieusement à réfléchir". 
    Au cours de sa campagne électorale, Donald Trump a multiplié 
les déclarations à caractère raciste, accusant les autorités 
mexicaines d'envoyer aux Etats-Unis des criminels et des 
violeurs ou promettant qu'il interdirait aux musulmans l'accès 
au territoire américain. 
 
 (Susan Heavey à Washington et Joseph Ax à New York, Pierre 
Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant