USA-La Fed doit agir avec prudence, dit Yellen

le , mis à jour à 21:19
0
 (Actualisé avec nouveaux commentaires de Yellen) 
    NEW YORK, 29 mars (Reuters) - Les risques pesant sur 
l'économie mondiale ne devraient pas avoir d'impact profond sur 
l'économie des Etats-Unis mais il demeure approprié pour la 
Réserve fédérale de procéder "prudemment" dans le resserrement 
de sa politique monétaire, a déclaré mardi la présidente de la 
banque centrale américaine. 
    "Les développements à l'étranger signifient qu'il nous 
faudra certainement, pour atteindre nos objectifs en matière 
d'emploi et d'inflation, suivre une trajectoire un peu plus 
basse pour le taux des fonds fédéraux que ce que nous avions 
anticipé en décembre", a dit Janet Yellen devant l'Economic Club 
de New York. 
    La Fed a relevé ses taux en décembre dernier, pour la 
première fois depuis près de 10 ans, et les marchés 
s'interrogent depuis sur le nombre de hausses à venir cette 
année et sur le calendrier qu'adoptera la Réserve fédérale. 
    Janet Yellen, qui s'exprimait mardi publiquement pour la 
première fois depuis la dernière réunion de politique monétaire 
de la Fed, début mars, n'a livré que peu d'indices. 
    "Etant donné les risques pesant sur les perspectives, je 
considère qu'il est approprié pour le Comité (de politique 
monétaire de la Fed) d'agir prudemment dans l'ajustement de sa 
politique", a-t-elle ajouté. 
    "L'impact général pour l'économie américaine des 
développements sur les marchés mondiaux depuis le début de 
l'année sera très vraisemblablement limité", a encore dit Janet 
Yellen.  
    Les indices de Wall Street sont passés en territoire positif 
et le dollar s'est orienté en baisse face à un panier de devises 
de référence  .DXY  après les propos de la présidente de la Fed. 
     
    Les mesures de l'inflation aux Etats-Unis montrent une 
progression de cette dernière. L'indice annuel que privilégie la 
Fed évoluait à 1,7% en février, soit toujours en dessous de 
l'objectif de 2% que se fixe la banque centrale. Une autre 
mesure à 12 mois que surveille la Fed est en augmentation de 
2,3% sur un an. 
    Janet Yellen est toutefois restée prudente, sur ce point  
également. "Il est trop tôt pour dire si l'accélération observée 
récemment se maintiendra sur la durée", a-t-elle dit. 
    Elle a ensuite expliqué que la Réserve fédérale avait voulu 
anticiper un ralentissement de la croissance économique mondiale 
depuis le mois de décembre, ce qui avait joué en faveur du 
maintien de ses taux lors de sa réunion de mars. 
    "La croissance mondiale était un facteur important et nous 
voulions anticiper (son évolution). La réaction des marchés a 
été favorable", a-t-elle dit devant l'Economic Club de New York. 
     
 
 (Howard Schneider, Patrick Vignal et Juliette Rouillon pour le 
service français, édité par Wilfrid Exbrayat) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant