USA-La croissance du T2 revue en hausse à 1,4% en annualisé

le
0
    * Première hausse de l'investissement des entreprises en 
près d'un an 
    * La consommation révisée en légère baisse mais toujours 
dynamique 
    * Pas d'impact immédiat à attendre sur la politique 
monétaire 
 
 (Actualisé avec précisions et contexte) 
    par Jason Lange 
    WASHINGTON, 29 septembre (Reuters) - La croissance de 
l'économie américaine au deuxième trimestre a été un peu moins 
faible qu'estimé initialement, grâce à la bonne tenue des 
exportations et à l'augmentation des investissements des 
entreprises, montrent les statistiques officielles publiées 
jeudi. 
    Le produit intérieur brut (PIB) a progressé de 1,4% en 
rythme annualisé, a annoncé le département du Commerce, contre 
1,1% dans son estimation du mois dernier. Les économistes 
interrogés par Reuters attendaient en moyenne un chiffre de 
1,3%.  
    La révision intègre entre autres des données montrant que 
les entreprises ont réduit moins qu'estimé auparavant leurs 
investissements dans l'immobilier et en équipements tout en 
augmentant leurs dépenses de recherche et développement. 
    L'investissement des entreprises ressort ainsi en croissance 
de 1,0% en rythme annualisé sur la période avril-juin, sa 
première hausse depuis le troisième trimestre de l'an dernier. 
    La baisse de l'investissement des entreprises, due 
principalement à la chute des prix du pétrole et à son impact 
sur le secteur américain de l'énergie, est l'un des sujets de 
préoccupation évoqués régulièrement ces derniers mois par les 
responsables de la Réserve fédérale, ce facteur étant 
susceptible de peser durablement sur la croissance. 
    De fait, la première économie mondiale a peiné à reprendre 
son élan depuis le début du ralentissement observé au second 
semestre de l'an dernier et à 1,4%, la croissance reste 
inférieure à sa moyenne historique.  
     
    LA CONSOMMATION TOUJOURS SOLIDE 
    Dans le même temps, la consommation des ménages, dont 
dépendent plus des deux tiers de l'activité économique aux 
Etats-Unis, a progressé de 4,3% en rythme annualisé au deuxième 
trimestre. 
    La croissance des exportations a en outre suffisamment 
dépassé celle des importations pour que la contribution du 
commerce extérieur à l'évolution du PIB atteigne son plus haut 
niveau depuis le troisième trimestre 2014. 
    Les entreprises ont toutefois continué de réduire leurs 
stocks, à hauteur de 50,2 milliards de dollars (44,8 milliards 
d'euros), ce qui a pesé sur la croissance, tout comme la baisse 
des dépenses de construction résidentielle. 
    Le dollar s'appréciait légèrement face à un panier de 
devises de référence après la publication de ces chiffres tandis 
que les rendements des emprunts d'Etat américains s'orientaient 
à la hausse. 
    Les derniers chiffres du PIB ne devraient cependant pas 
avoir un impact sensible sur les perspectives à court terme de 
la politique monétaire de la Fed, même s'ils peuvent être 
susceptibles de renforcer la confiance de la banque centrale 
dans la capacité des Etats-Unis à résister au ralentissement de 
l'activité mondiale.  
    La présidente de la Fed, Janet Yellen, a redit mercredi au 
Congrès qu'elle envisageait une hausse de taux d'ici la fin de 
l'année, notamment face au risque de voir la bonne santé du 
marché du travail alimenter l'inflation.  
    Les nouvelles demandes d'indemnisation chômage ont 
légèrement augmenté la semaine dernière mais restent à un niveau 
correspondant à un marché de l'emploi dynamique, selon les 
chiffres publiés également jeudi par le département du Travail. 
  
    Le département du Commerce doit publier vendredi, en même 
temps que les chiffres mensuels des revenus et des dépenses des 
ménages américains, un indice des prix surveillé de près par la 
Fed. 
     
    Tableau du PIB   
    Tableau des bénéfices des entreprises   
    Les indicateurs américains en temps réel  ECONUS  
 
 (Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid 
Exbrayat) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant