USA-L'expulsion des sans-papiers prendra du temps, assure Mexico

le
0
    MEXICO, 9 novembre (Reuters) - L'expulsion des Mexicains en 
situation irrégulière aux Etats-Unis s'accélérera peut-être 
lorsque Donald Trump prendra ses fonctions, mais le processus 
d'ensemble prendra du temps, a estimé mercredi le vice-ministre 
mexicain de l'Intérieur chargé de l'immigration.  
    La victoire surprise de l'homme d'affaires, qui a notamment 
promis de construire un mur à la frontière sud des USA, de 
renvoyer tous les sans-papiers dans leur pays et de dénoncer 
l'accord de libre échange nord-américain (Alena), suscite une 
profonde inquiétude au Mexique.  
    "Il est possible que les expulsions augmentent pour les 
Mexicains sans papiers, dont le nombre est estimé à six 
millions, mais nous ne pensons pas que cette mesure sera 
appliquée bientôt ni rapidement", a déclaré à Reuters Humberto 
Roque Villanueva.  
    "Les Mexicains qui sont là-bas sont utiles à l'économie 
nord-américaine et le président Trump, le président élu, devra 
réaliser les conséquences économiques d'une telle promesse de 
campagne", a poursuivi le vice-ministre. 
    Le gouvernement, a-t-il ajouté, est prêt à faire pression 
sur le Congrès américain et à recourir à tous les moyens légaux 
pour empêcher le futur locataire de la Maison blanche de le 
contraindre à financer la construction de son mur frontalier. 
 
 (Gabriel Stargardter, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant