USA-L'emploi rapproche la perspective d'une hausse des taux

le , mis à jour à 17:01
0

(Actualisé avec contexte) par Lucia Mutikani WASHINGTON, 5 juin (Reuters) - Les créations d'emploi aux Etats-Unis s'accélèrent, montrent les chiffres du mois de mai publiés vendredi par le département du Travail, qui relancent la perspective de voir la Réserve fédérale relever ses taux d'intérêt dès le mois de septembre. Le nombre de créations d'emploi dans le secteur non-agricole s'est élevé à 280.000 le mois dernier, soit la progression la plus importante depuis décembre 2014. Le taux de chômage a légèrement augmenté, à 5,5% après 5,4% en avril, ce qui était son plus bas niveau depuis près de sept ans. Les économistes interrogés par Reuters avaient prédit pour le mois de mai 225.000 créations d'emploi et un taux de chômage à 5,4%. Les chiffres de mars et avril ont par ailleurs été révisés et font apparaître 32.000 créations d'emploi supplémentaires par rapport aux chiffres initiaux. Ces éléments, ajoutés à une progression de huit cents du salaire horaire moyen, augmentent les chances de voir la Fed resserrer sa politique monétaire avant la fin de l'année. "Tout ceci donne des munitions à la Fed dans l'optique d'une hausse des taux à partir de septembre", a commenté Mark Luschini, stratégiste d'investissement de Janney Montgomery Scott. DIFFICILE REBOND Les statistiques mitigées des dépenses des consommateurs et de la production industrielle en avril ont suggéré que l'économie américaine peinait à rebondir au deuxième trimestre après un début d'année difficile. ID:nL5N0YN2MS et ID:nL5N0Y6374 L'éventualité de voir la Réserve fédérale mettre fin cette année à la politique monétaire accommodante qu'elle observe depuis décembre 2008 a donc semblé s'éloigner. Le produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis s'est contracté de 0,7% en rythme annualisé au premier trimestre. L'amplitude de cette contraction de l'économie américaine a cependant pu être accentuée par une série de biais temporaires. ID:nL5N0YK35E L'annonce des chiffres de l'emploi a pesé sur le début de la séance à la Bourse de New York, l'entraînant en territoire négatif, les investisseurs craignant sans doute un renchérissement prochain du coût du crédit. Elle a en revanche soutenu le dollar, qui progresse de près de 1,3% face à un panier de devises de référence .DXY . Le billet vert a atteint un pic de douze ans et demi face au yen JPY= , à 125,700 yens et l'euro EUR= est passé sous le seuil de 1,11 dollar. Le rendement des obligations d'Etat américaines a bondi à un plus haut depuis octobre, à 2,44%, avant de refluer à 2,41%, affichant une hausse de 10 points de base sur la séance. Tableau de la statistique ID:nLLA5HEBL6 Les indicateurs américains en temps réel ECONUS (Patrick Vignal et Myriam Rivet pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant