USA-L'avenir de l'accord avec l'Iran presque assuré au Congrès

le
0

WASHINGTON, 2 septembre (Reuters) - Il ne manque plus que le soutien de deux sénateurs pour que la Maison blanche puisse être assurée que l'accord conclu entre l'Iran et les grandes puissances sur le programme nucléaire de Téhéran survivra à son passage devant le Congrès, qui l'examine actuellement. Deux nouveaux sénateurs, Bob Casey et Chris Coons, pourtant réputés être des "faucons" sur la question iranienne, ont en effet annoncé mardi qu'ils voteraient en faveur de l'accord conclu le 14 juillet, sur lequel le Congrès doit se prononcer d'ici au 17 septembre. Au total, 33 sénateurs -- 31 démocrates et deux indépendants -- soutiennent désormais le compromis, vivement combattu par les républicains, majoritaires au Congrès, mais aussi par certains démocrates. Or, dans l'hypothèse où la motion de désapprobation déposée par les républicains serait adoptée par le Congrès, comme c'est probable, et où Barack Obama y opposerait son veto, comme il l'a annoncé, le président américain aurait besoin du soutien de 34 des 100 sénateurs ou de 146 des 435 représentants pour que le Congrès ne puisse pas réunir la majorité des deux tiers requise pour passer outre. La motion de désapprobation serait même rejetée si la Maison blanche parvenait à convaincre 41 sénateurs de ne pas la voter, évitant ainsi à Barack Obama d'utiliser son veto. Pour l'heure, deux élus démocrates et l'immense majorité des républicains se sont dits hostiles au compromis passé avec Téhéran. (Patricia Zengerle; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant