USA/Immobilier-Les prix des maisons continuent d'augmenter, moins que prévu

le , mis à jour le
0
    WASHINGTON/NEW YORK, 28 mars (Reuters) - Principaux 
indicateurs du marché immobilier américain publiés ce mois-ci: 
     
    * L'INDICE S&P/CASE SHILLER EN HAUSSE DE 5,7% EN JANVIER 
    29 mars - Les prix des maisons individuelles ont augmenté 
légèrement moins que prévu en janvier aux Etats-Unis, montre 
l'indice S&P/Case-Shiller publié mardi. 
    Cet indice, mesurant les variations de prix dans 20 
agglomérations urbaines, a augmenté de 5,7% sur un an en 
janvier, conformément au mois précédent, ce qui est légèrement 
inférieur au taux de 5,8% attendu par des économistes interrogés 
par Reuters. 
    "Les prix des maisons continuent d'augmenter deux fois plus 
vite que l'inflation", remarque David M. Blitzer, directeur 
exécutif et président du comité chargé de cet indice chez S&P 
Dow Jones Indices. 
    "Alors que la faiblesse des stocks et la pénurie d'offre 
gonflent les prix, le financement continue d'être une source 
d'inquiétude pour certains acquéreurs potentiels, en particulier 
les jeunes adultes et les primo-accédants." 
     
    * LES PROMESSES DE VENTE À UN PIC DE 7 MOIS EN FÉVRIER 
    28 mars - Les promesses de ventes immobilières ont rebondi 
fortement en février aux Etats-Unis après leur lourde baisse du 
mois précédent, prolongeant une volatilité de mois en mois qui 
complique l'analyse de ces données. 
    La Fédération nationale des agents immobiliers (NAR) a 
annoncé lundi que son indice des promesses de vente, calculé à 
partir des compromis signés le mois dernier, avait augmenté de 
3,5% à 109,1 points, son meilleur niveau depuis sept mois. 
    L'indice de janvier a été révisé en baisse à 105,4 au lieu 
de 106,0, soit un recul qui a atteint 3,0% au lieu de la baisse 
de 2,5% annoncée. 
    Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en 
moyenne une hausse de 1,2% en février. 
    Les promesses de vente se transforment en contrats fermes un 
ou deux mois plus tard. Sur un an, les signatures affichent une 
progression de 0,7%. 
    Tableau   
     
    * REBOND DE 2% DES VENTES DE LOGEMENTS NEUFS EN FÉVRIER 
    23 mars - Les ventes de logements neufs ont rebondi en 
février aux Etats-Unis mais l'embellie est concentrée sur la 
seule région de l'Ouest, suggérant un moindre dynamisme du 
marché immobilier dans son ensemble.  
    Le nombre de ventes a augmenté de 2,0% à 512.000 unités en 
rythme annualisé, ajusté des variations saisonnières, a annoncé 
mercredi le département du Commerce. C'est un peu mieux que les 
510.000 unités que les économistes interrogés par Reuters 
prévoyaient en moyenne et le chiffre de janvier a en outre été 
révisé à la hausse, à 502.000 au lieu de 494.000. 
    Les ventes de logements neufs, qui représentent environ 9,2% 
du marché immobilier américain, ont toutefois baissé de 24% dans 
le Nord-Est, de 18% dans le MidWest et de 4% dans le Sud, 
faisant craindre un ralentissement du marché après un mois 
également difficile pour les ventes dans l'ancien. Elles n'ont 
progressé que dans l'Ouest, de 38,5% à 151.000 unités. 
    Des économistes expliquent qu'il y a eu moins de promesses 
de vente signées en janvier du fait des conditions climatiques 
difficiles et que le marché reste soutenu par l'amélioration du 
marché du travail et les taux d'intérêt bas. 
    La pénurie de logements à vendre, qui limite le choix pour 
les acheteurs et fait monter les prix, constitue cependant un 
défi majeur pour le secteur. En février, le stock de logements 
neufs a augmenté de 1,7% à 240.000 unités, au plus haut depuis 
octobre 2009, mais il reste inférieur de plus de 50% à ses 
niveaux atteints pendant la bulle immobilière qui a éclaté en 
2007. 
    Au rythme de ventes de février, il faudrait 5,6 mois pour 
liquider les stocks de logements disponibles, comme en janvier. 
Le prix médian d'un logement neuf a augmenté de 2,6% sur un an, 
à 301.400 dollars (269.500 euros). 
    Tableau de la statistique       
     
    FORTE BAISSE DES REVENTES DE LOGEMENTS EN FÉVRIER 
    * 21 mars - Les reventes de logements aux Etats-Unis ont 
fortement baissé en février, une mauvaise nouvelle pour 
l'économie américaine après plusieurs signaux indiquant au 
contraire qu'elle semble bien résister au ralentissement de la 
croissance mondiale. 
    La National Association of Realtors (NAR), principale 
fédération d'agents immobiliers du pays, a fait état lundi d'une 
baisse de 7,1% des ventes de logements anciens, au rythme 
annualisé de 5,08 millions de transactions, soit le chiffre le 
plus bas depuis novembre dernier. 
    Les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé une  
baisse de 2,8% des reventes à un rythme annualisé de 5,32 
millions de logements. 
    Par rapport à février 2015, les reventes sont en hausse de 
2,2%.  
    Le prix moyen d'un logement ancien a augmenté de 4,4% sur un 
an, à 210.800 dollars (188.500 euros). 
    Tableau   
     
    * LES MISES EN CHANTIER EN HAUSSE DE 5,2% EN FÉVRIER 
    16 mars - Les mises en chantier aux Etats-Unis ont progressé 
plus fortement que prévu en février et atteint leur niveau le 
plus haut en cinq mois, poussées par l'augmentation de 
constructions de maisons individuelles, un signe d'optimisme des 
ménages envers l'économie. 
    Le nombre des mises en chantier a augmenté de 5,2% à 1,18 
million d'unités en rythme annualisé et en données corrigées des 
variations saisonnières (CVS), au plus haut depuis septembre, a 
annoncé mercredi le département du Commerce. Les chiffres de 
janvier ont été révisés à la hausse, à 1,12 million contre 1,099 
million annoncé il y a un mois. 
    Les économistes prévoyaient en moyenne un rythme annualisé à 
1,15 million en février. 
    Les mises en chantier de maisons individuelles, le principal 
segment du marché, ont bondi de 7,2% à 822.000 en rythme 
annualisé, le chiffre le plus élevé enregistré depuis novembre 
2007.  
    Les permis de construire ont pour leur part diminué de 3,1% 
à un rythme de 1,17 million d'unités, malgré une hausse de 0,4% 
pour les maisons individuelles. 
    Tableau   
     
    * LA CONFIANCE DES PROMOTEURS STABLE EN MARS 
    15 mars - La confiance des professionnels du marché de la 
construction immobilière reste stable en mars, montre mardi 
l'enquête mensuelle de la fédération professionnelle NAHB. 
    Son indice de confiance est de 58 en mars comme en février. 
Les économistes et analystes interrogés par Reuters prévoyaient 
en moyenne un chiffre de 59. 
    Le sous-indice mesurant l'opinion des professionnels 
interrogés sur les ventes de logements individuels est ressorti 
à 65 en mars comme en février, alors que celui mesurant leur 
opinion sur les ventes à un horizon de six mois a régressé à 61 
contre 64.     
     
    * DÉPENSES DE CONSTRUCTION EN HAUSSE DE 1,5% EN JANVIER  
    1er mars - Les dépenses de construction ont fait un bond en 
avant en janvier pour atteindre leur plus haut niveau depuis 
2007, selon les données publiées lundi par le département du 
Commerce, dernier signe en date du réveil de l'économie 
américaine après son ralentissement au quatrième trimestre. 
    Les dépenses de construction ont augmenté de 1,5% à 1.140 
milliards de dollars (1.051 milliards d'euros), leur plus haut 
niveau depuis octobre 2007, portées tant par le secteur privé 
que public. Le chiffre du mois de décembre a été révisé en nette 
hausse, à +0,6%, par rapport à une estimation initiale de +0,1%. 
    Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en 
moyenne une hausse nettement inférieure, de 0,4%, pour janvier. 
    Les dépenses du mois de janvier ont notamment été soutenues 
par la construction privée, qui a augmenté de 0,5%, à son plus 
haut depuis novembre 2007. 
    Les dépenses d'ensemble dans le public ont augmenté de 4,5%, 
à leur plus haut niveau depuis septembre 2010.      
    Tableau   
 
 (Service économique) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant