USA/Immobilier-Le prix des maisons augmente moins qu'attendu

le
1

WASHINGTON/NEW YORK, 28 octobre (Reuters) - Les principaux indicateurs du marché immobilier américain publiés depuis le début du mois: * HAUSSE MOINDRE QU'ATTENDU DU PRIX DES MAISONS EN AOÛT 28 octobre - Le prix des maisons individuelles a augmenté en août en rythme annuel mais à un rythme moins élevé qu'attendu par les analystes, montre l'indice S&P/Case Shiller qui retrace l'évolution du coût de l'immobilier dans 20 métropoles américaines. L'indice a augmenté de 5,6% en août par rapport à août 2013, sa progression la moins forte depuis novembre 2012, alors que les analystes anticipaient une hausse de 5,8%. Sur une base mensuelle ajustée, il ressort en baisse de 0,1% par rapport à juillet alors que les analystes s'attendaient à une avancée de 0,1%. * LES PROMESSES DE VENTE EN HAUSSE MAIS MOINS QUE PRÉVU 27 octobre - Les promesses de vente dans l'immobilier ont augmenté moins que prévu en septembre, ce qui laisse penser que la reprise du marché ne sera que très progressive. L'indice de la fédération nationale des agents immobiliers (NAR) les mesurant est ressorti en hausse de 0,3% à 105,0, après avoir baissé de 1,0% en août. Les économistes interrogés par Reuters projetaient une hausse de 0,5%. Ces promesses de vente se sont matérialisées après un à deux mois. Par rapport à septembre 2013, les promesses sont en hausse de 1,0%. Tableau: ID:nW1N0PE023 * HAUSSE DES VENTES DANS L'IMMOBILIER NEUF EN SEPTEMBRE MAIS AOÛT REVU EN FORTE BAISSE 24 octobre - Les ventes dans l'immobilier neuf ont atteint en septembre un pic de six ans mais une forte révision à la baisse de celles d'août soulève quelques doutes sur la vigueur de la reprise du marché immobilier. Ces ventes ont augmenté de 0,2% à un volume annuel CVS de 467.000 unités en septembre, au plus haut depuis juillet 2008. Les ventes d'août ont été ramenées de 504.000 à 466.000 unités. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient un volume de 470.000 unités en septembre. Les ventes de logements neufs, qui représentent 8% du marché immobilier américain, tendent à être inconstantes d'un mois sur l'autre et de fortes révisions n'ont rien d'exceptionnel. Par rapport à septembre 2013, ces ventes sont en hausse de 17%. Au rythme de septembre, il faudrait 5,3 mois pour écouler l'offre, comme en août. Six mois sont considérés comme un délai normal entre l'offre et la demande. Tableau: ID:nLLAOLEA60 * LES VENTES DANS L'IMMOBILIER ANCIEN AU PLUS HAUT D'UN AN 21 octobre - Les ventes dans l'immobilier ancien ont atteint en septembre leur niveau le plus élevé en un an, dernier signe en date d'un redressement progressif du marché de l'immobilier. La fédération nationale des agents immobiliers (NAR) a dit mardi que les reventes de logements avaient augmenté de 2,4% au volume annuel de 5,17 millions d'unités, au plus haut depuis septembre 2013. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient un volume de 5,10 millions contre 5,05 millions en août. Par rapport à septembre 2013, les ventes sont en recul de 1,7%. Tableau: ID:nW1N0PE01X * LES PERMIS DE CONSTRUIRE AUGMENTENT MOINS QUE PRÉVU 17 octobre - Les mises en chantier de logements et les attributions de permis de construire sont repartis à la hausse en septembre, des données qui continuent d'accréditer le scénario d'une reprise progressive du marché immobilier. Les mises en chantier ont augmenté le mois dernier de 6,3%, à 1,017 million en rythme annualisé ajusté des variations saisonnières, a annoncé vendredi le département du Commerce. Le chiffre d'août a été révisé à 957.00, contre 956.000 en première estimation. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 1,004 million de mises en chantier en rythme annualisé. Le nombre de permis de construire délivrés en septembre a progressé de 1,5% à 1,018 millions en rythme annualisé. Le chiffre de août a été confirmé à 1,003 million. Le consensus Reuters donnait 1,029 million en rythme annualisé en septembre. Les mises en chantier de maisons individuelles, qui représentent la partie la plus importante du marché immobilier ont augmenté de 1,1% en septembre tandis que le segment des bâtisses contenant plusieurs logements, plus volatile, a bondi de 16,8%. Tableau: ID:nLLAHLEA59 * L'INDICE NAHB RECULE EN OCTOBRE APRÈS 4 MOIS DE HAUSSE 16 octobre - L'indice de confiance des promoteurs immobiliers a reculé en octobre le plus fortement depuis le mois de février, montre l'enquête mensuelle de la fédération NAHB publiée jeudi. L'indice NAHB/Wells Fargo est ressorti à 54 en octobre après 59 en septembre, ce qui met un terme à quatre mois consécutifs de progression. Les analystes attendaient un indice de 59. Un indice supérieur à 50 signifie qu'une majorité de constructeurs juge les conditions de marché favorables. "L'indice avait atteint en septembre son plus haut niveau depuis neuf ans. Il n'est donc pas surprenant de le voir reculer en octobre", a commenté David Crowe, chef économiste à la NAHB. Le marché immobilier devrait continuer de croître avec notamment des taux de prêt à des niveaux historiquement bas, la bonne santé du marché de l'emploi et l'augmentation de la demande, a-t-il ajouté. * RECUL DE 0,8% DES DÉPENSES DE CONSTRUCTION EN AOÛT 1er octobre - Les dépenses de construction ont enregistré en août une baisse inattendue de 0,8%, affectées par le ralentissement des dépenses dans le secteur non résidentiel et des investissements publics qui ont marqué le pas. Elles ont atteint le montant annualisé de 960,96 milliards de dollars, selon les chiffres publiés mardi par le département du Commerce, qui a également révisé à la baisse ses estimations de dépenses pour les deux mois précédents. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 0,5% en août. La progression de juillet a été révisée à 1,2% après +1,8% annoncé en première estimation. Ce recul inattendu est très largement imputable à la baisse de 1,4% des dépenses dans le secteur de la construction non résidentielle, tandis que les dépenses dans le cadre de projets publics ont fléchi de 0,9%. Les dépenses de construction du secteur privé ne se sont que légèrement contractées, de 0,1%, ce qui ne devrait pas remettre en cause le scénario d'une reprise en cours du marché de l'immobilier aux Etats-Unis. Tableau: ID:nW1N0OM00S Les indicateurs américains en temps réel ECONUS


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • guerber3 le mardi 28 oct 2014 à 14:36

    L' économie n'est pas au mieux, mais avec les planches à billets, les banksters se portent bien, même ceux en faillite...!