USA/Immobilier-Le prix des logements individuels continue de monter

le , mis à jour le
1

WASHINGTON/NEW YORK, 28 septembre (Reuters) - Les principaux indicateurs du marché immobilier américain publiés ce mois-ci : * HAUSSE DE 5% DE L'INDICE S&P/CASE-SHILLER 29 septembre - Les prix des logements individuels ont progressé en juillet au même rythme qu'au moins précédent, mais moins vite qu'attendu par les économistes, montre mardi l'indice mensuel Standard & Poor's/Case-Shiller. Basé sur les prix relevés dans 20 grandes métropoles du pays, cet indice est en hausse de 5% sur un an, comme en juin. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 5,1% en rythme annuel. La hausse est plus marquée dans l'ouest des Etats-Unis avec des progressions de 10,4%, 10,3% et 8,7% respectivement à San Francisco, Denver et Dallas. * LES PROMESSES DE VENTE EN BAISSE DE 1,4% EN AOÛT 28 septembre - Les promesses de vente immobilières ont contre toute attente reculé en août, suggérant que le solide marché immobilier américain pourrait perdre un peu de son élan. La Fédération nationale des agents immobiliers (NAR) a indiqué lundi que son indice des promesses de ventes, calculé à partir des contrats signés le mois dernier, avait reculé de 1,4% pour s'établir à 109,4. Les économistes interrogés par Reuters tablaient sur une progression de 0,4% de cet indice, qui avait augmenté de 0,5% en juillet. Sur un an, les signatures de promesses de vente ont augmenté de 6,1% en août, marquant leur douzième mois consécutif de hausse. Tableau: ID:nW1N0Z202W * LES VENTES DE LOGEMENTS NEUFS EN HAUSSE DE 5,7% 24 septembre - Les ventes de logements neufs ont progressé de 5,7% en août aux Etats-Unis, à 552.000 en rythme annualisé, a annoncé jeudi le département du Commerce. La hausse a ainsi été moins rapide qu'en juillet, mois pour lequel les statistiques ont été révisées en nette hausse avec 522.000 ventes en rythme annualisé, contre une précédente estimation de 507.000, soit un bond de 12%. Tableau ID:nW1N11F04D * BAISSE DE 4,8% DES REVENTES DE LOGEMENTS EN AOÛT 21 septembre - Les reventes de logements ont baissé plus fortement que prévu au mois d'août, incitant à la prudence concernant l'évolution du marché immobilier qui semblait plus vigoureux ces derniers temps. Selon les chiffres publiés lundi par la National Association of Realtors (NAR), principale fédération d'agents immobiliers du pays, les reventes de logements ont diminué de 4,8% le mois dernier pour s'établir à 5,31 millions en rythme annualisé. Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur un chiffre de 5,51 millions de reventes. Par rapport au mois d'août 2014, elles ont augmenté de 6,2%. Le recul du mois dernier peut s'expliquer par la hausse des prix qui a écarté un certain nombre d'acheteurs potentiels du marché, a noté Lawrence Yun, économiste en chef de la NAR. Les ventes ont surtout baissé dans le sud et l'ouest des Etats-Unis, où ont eu lieu les plus fortes hausses de prix, a-t-il ajouté. La fédération a revu en légère baisse ses chiffres de juillet et évoque désormais 5,58 millions de reventes contre 5,59 précédemment. Tableau de la statistique: ID:nW1N0Z2041 * BAISSE DE 3% DES MISES EN CHANTIER, LE MARCHÉ RESTE SOLIDE 17 septembre - Les mises en chantier se sont contractées davantage que prévu en août mais le rebond dans les attributions de permis de construire souligne la solidité persistante du marché immobilier aux Etats-Unis, ce qui est un facteur de soutien à l'activité. Les mises en chantier ont baissé de 3,0% au rythme annuel de 1,13 million d'unités le mois dernier, a annoncé jeudi le département du Commerce. La statistique de juillet a été révisée à la baisse au rythme de 1,16 million d'unités, contre 1,21 million en première estimation. Malgré cette contraction, le rythme des mises en chantier reste supérieur à un million pour un cinquième mois consécutif. Les économistes interrogés par Reuters prédisaient un rythme de 1,17 million d'unités en août. Les attributions de permis de construire ont pour leur part augmenté de 3,5% le mois dernier, au rythme de 1,17 million, après une chute de 15,5% en juillet. * NOUVELLE HAUSSE DE L'INDICE NAHB À 62 16 septembre - Le moral des promoteurs immobiliers a encore progressé en septembre, à son plus haut niveau en près d'une décennie, grâce aux signes de reprise de la demande, selon les données publiées mercredi par l'Association nationale des promoteurs immobiliers (National Association of Home Builders, NAHB). L'indice NAHB/Wells Fargo s'est établi à 62, son plus haut depuis octobre 2005 qui est légèrement supérieur aux prévisions des économistes interrogés par Reuters donnant un consensus de 61, contre 61 en août. Au-delà du seuil de 50, sous lequel il n'est plus passé depuis juin 2014, cet indice signifie qu'une majorité de promoteurs juge les conditions de marché favorables. * LES DÉPENSES DE CONSTRUCTION EN HAUSSE DE 0,7% 1er septembre - Les dépenses de construction aux Etats-Unis ont atteint en juillet leur plus haut niveau depuis plus de sept ans, notamment en raison de la vigueur du secteur privé. Elles ont progressé de 0,7%, à 1.080 milliards de dollars en rythme annualisé, un niveau qui n'avait plus été atteint depuis mai 2008, montrent les chiffres publiés mardi par le département du Commerce. Le chiffre de juin a été révisé à la hausse, de +0,1% à +0,7%. Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à une hausse de 0,6% en juillet. Il s'agit du huitième mois consécutif de hausse des dépenses de construction, dont la progression est de 13,7% sur un an en juillet. Le moteur de cette progression s'est trouvé dans le secteur privé, dont les dépenses ont augmenté de 1,3%, à un plus haut depuis avril 2008. Les dépenses du secteur public se sont en revanche contractées de 1,0%. Tableau de la statistique: ID:nLLA1KEBRH Les indicateurs américains en temps réel ECONUS (Service économique)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3830256 le mercredi 16 sept 2015 à 16:40

    le spectre d'un krach immobilier US va revenir