USA/Immobilier-Hausse modeste des promesses de vente en octobre

le , mis à jour le
0
    WASHINGTON/NEW YORK, 30 novembre (Reuters) - Les principaux 
indicateurs du marché immobilier américain publiés ce mois-ci:  
     
    * HAUSSE MODESTE DES PROMESSES DE VENTE EN OCTOBRE 
    30 novembre - Les promesses de vente immobilières ont 
rebondi bien moins qu'attendu en octobre aux Etats-Unis après 
deux mois de baisse, confirmant l'essoufflement de la reprise du 
marché immobilier après un début d'année tonitruant. 
    La Fédération nationale des agents immobiliers (NAR) a 
précisé lundi que son indice des promesses de ventes, calculé à 
partir des contrats signés le mois dernier, avait augmenté de 
0,2% à 107,7. Les économistes interrogés par Reuters tablaient 
sur un rebond de 1,0% de cet indice. 
    Les ventes étant réalisées un mois ou deux après la 
signature des contrats, la petite hausse d'octobre sera 
probablement insuffisante pour relancer les reventes de 
logements qui ont reculé de 3,4% en octobre. 
    Sur un an, les signatures de promesses de vente ont augmenté 
de 3,9% en octobre, marquant leur 14e mois consécutif de hausse. 
     
    * REBOND DE 10,7% DES VENTES DE LOGEMENTS NEUFS EN OCTOBRE 
    25 novembre - Les ventes de logements neufs ont rebondi de 
10,7% en octobre aux Etats-Unis et le stocks de propriétés à 
vendre a atteint son plus haut niveau depuis le début 2010, 
apaisant ainsi les craintes d'un ralentissement du marché. 
    Le nombre de ventes a atteint 495.000 en rythme annualisé, a 
annoncé mercredi le département du Commerce. Le chiffre de 
septembre a été révisé à la baisse, à 447.000 unités au lieu des 
468.000 annoncées il y a un mois.  
    Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en 
moyenne un rebond encore plus prononcé, leur estimation moyenne 
étant de 500.000 pour les ventes de logements neufs qui 
représentent environ 8% du marché immobilier. Sur un an, leur 
hausse est de 4,9%. 
    Ces chiffres, malgré leur volatilité due à l'étroitesse de 
l'échantillon servant au calcul de la statistique, sont de 
nature à rassurer sur l'état du marché après les baisses le mois 
dernier des reventes de maisons, mises en chantiers et de 
l'indice de confiance des promoteurs. 
    Les stocks de logements neufs à vendre ont augmenté de 1,3% 
à 226.000 en octobre, leur plus haut niveau depuis mars 2010. 
Ils restent cependant inférieurs de moitié à leurs niveaux 
d'avant l'éclatement de la bulle immobilière. 
    Tableau  ID:nLLAPMEBXK  
 
    * HAUSSE DES PRIX DE 5,5% EN SEPTEMBRE, SELON CASE-SHILLER 
    24 novembre - Les prix annualisés des maisons individuelles 
ont augmenté en septembre à un rythme plus soutenu qu'en août et 
au-delà de ce qu'attendait le marché, montre l'indice 
S&P/Case-Shiller paru mardi. 
    Cet indice, mesurant ces variations dans 20 agglomérations 
urbaines, a progressé de 5,5% en septembre contre 5,1% en août 
et 5,1% attendu par des économistes interrogés par Reuters. 
    "Globalement, l'économie a semblé ralentir un petit peu plus 
tôt à l'automne mais à présent elle repart. Avec un chômage à 5% 
et des signes d'un peu plus d'inflation dans le CPI, la plupart 
des analystes pensent que la Réserve fédérale relèvera son 
objectif de taux des Fed funds de 25 à 50 points de base, la 
première hausse depuis 2006", dit David Blitzer, président du 
comité des indices de S&P Dow Jones Indices. 
    "Même si c'est nouveau, cela ne poussera sans doute pas les 
taux de crédit immobilier bien au-delà du niveau récent de 4% 
sur le crédit conventionnel à 30 ans. Les taux de crédit 
immobilier n'ont pas beaucoup varié durant l'année écoulée alors 
que les prix immobiliers ont augmenté; il en faudra bien plus du 
côté de la Fed pour ralentir cette hausse des prix".      
     
    * BAISSE DE 3,4% DES VENTES DE LOGEMENTS ANCIENS 
    23 novembre - Les ventes de logements anciens se sont 
davantage contractées que prévu en octobre, avec notamment des 
reculs importants dans les régions ayant connu les plus fortes 
hausses de prix. 
    La National Association of Realtors (NAR), principale 
fédération d'agents immobiliers du pays, a fait état lundi d'un 
recul de 3,4% des ventes de logements anciens, au rythme annuel 
de 5,36 millions de transactions, après un rythme non révisé de 
5,55 millions en septembre, le deuxième chiffre le plus élevé 
depuis 2007. 
    Les reventes de logement sont néanmois en hausse de 3,9% sur 
un an et, malgré le recul mensuel du mois dernier, elles restent 
au-dessus de leur moyenne sur l'année et 2015 devrait être 
l'année la plus dynamique depuis huit ans.   
    Les économistes s'attendaient à les voir reculer au rythme 
annuel de 5,40 millions le mois dernier. 
    Tableau  ID:nW1N0Z2055  
     
    * MISES EN CHANTIER À UN PLUS BAS DE 7 MOIS, HAUSSE DES 
PERMIS 
    18 novembre - Les mises en chantier se sont retrouvées en 
octobre à un plus bas de sept mois, en raison d'une chute de la 
construction de maisons individuelles dans le sud des 
Etats-Unis, mais une forte hausse des permis de construire 
laisse penser que le marché immobilier conserve son dynamisme. 
    Le nombre des mises en chantier a baissé de 11% au rythme 
annuel CVS de 1,06 million d'unités, au plus bas depuis mars, a 
annoncé le département du Commerce mercredi. Les mises en 
chantier de septembre ont été revues en baisse à 1,19 million 
d'unités au lieu de 1,21 million en première estimation. 
    Cela fait sept mois d'affilée que les mises en chantier 
dépassent le million d'unités, une série inédite depuis 2007 et 
qui laisse penser que la reprise du marché immobilier est bien 
ancrée. 
    Les mises en chantier de maisons individuelles, plus gros 
segment du marché, ont baissé de 2,4% à 772.000 unités. Dans le 
sud, elles ont diminué de 6,9%. Ces mises en chantier 
particulières ont au contraire augmenté dans le nord-est, le 
Midwest et l'ouest. 
    Les mises en chantier d'appartements ont elles chuté de 
25,1% à 338.000 unités. 
    Les permis de construire ont augmenté de 4,1% au rythme 
annuel de 1,15 million d'unités. Pour les maisons individuelles, 
la hausse est de 2,4%, à un plus haut depuis décembre 2007. Pour 
les appartements, les permis de construire ont progressé de 
6,8%.     
    Tableau  ID:nLLAKLEBUS      
         
    * L'INDICE DE LA NAHB EN BAISSE EN NOVEMBRE À REPLI À 62 
    17 novembre - La confiance des promoteurs immobiliers aux 
Etats-Unis s'est légèrement dégradée en novembre, montre mardi 
l'enquête mensuelle de la fédération nationale NAHB. 
    Son indice de confiance a reculé à 62 après un chiffre 
révisé à 65 pour octobre, alors que les économistes interrogés 
par Reuters l'attendaient en moyenne à 64. 
    L'indice mesurant le jugement des professionnels sur les 
ventes actuelles de logements individuels est revenu à 67 contre 
70 en octobre, celui des perspectives pour les six prochains 
mois est passé de 75 à 70.  
         
    * HAUSSE DE 0,6% DES DÉPENSES DE CONSTRUCTION EN SEPTEMBRE 
    2 novembre - Les dépenses de construction ont atteint en 
septembre leur plus haut niveau en sept ans et demi, portées par 
les constructions publiques et privées, ce qui pourrait 
déboucher sur une révision en légère hausse de l'estimation de 
croissance du PIB au troisième trimestre. 
    Ces dépenses ont progressé de 0,6% à 1.090 milliards de 
dollars en rythme annualisé, un niveau qui n'avait plus été 
atteint depuis mars 2008, après une hausse confirmée de 0,7% en 
août, montrent les chiffres publiés lundi par le département du 
Commerce. Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à 
une hausse de 0,5% en septembre. Par rapport à septembre 2014, 
les dépenses ont augmenté de 14,1%. 
    Il s'agit de la dixième progression consécutive des dépenses 
de construction et cette dernière hausse suggère que l'économie 
reste solide malgré le ralentissement de la consommation et la 
faiblesse persistante de la production manufacturière. 
    La hausse de septembre est légèrement supérieure à celle qui 
a été prise en compte dans l'estimation préliminaire de 
croissance du PIB américain publiée la semaine dernière. La 
croissance a fortement décéléré au troisième trimestre en rythme 
annuel à 1,5% contre 3,9% au deuxième trimestre.  ID:nLNN2MEBHH  
  
    Le principal moteur de la hausse de septembre a été les 
dépenses de construction dans le parc résidentiel privé, qui ont 
progressé de 1,9% à leur plus haut niveau depuis janvier 2008. 
Celles du privé non-résidentiel ont en revanche diminué de 0,7%. 
    Les dépenses publiques de construction ont augmenté de 0,7%. 
    
    Tableau de la statistique:  ID:nLLA2MEBVH     
     
 
 (Service économique) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant