USA/Immobilier-Hausse modérée des promesses de vente en juillet

le
1

WASHINGTON/NEW YORK, 27 août (Reuters) - Les principaux indicateurs du marché immobilier américain publiés ce mois-ci : * LES PROMESSES DE VENTE AUGMENTENT MOINS QUE PRÉVU 27 août - Les promesses de vente immobilières ont augmenté moins que prévu en juillet aux Etats-Unis même si la tendance de fond reste à la reprise du marché. La Fédération nationale des agents immobiliers (NAR) a fait état jeudi d'une hausse de 0,5% de son indice basé sur les promesses signées le mois dernier, à 110,9. Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient en moyenne à une progression de 1,0% en juillet. Sur un an, les signatures de contrats de vente ont augmenté de 7,4%. Tableau de la statistique: ID:nW1N0ZT02E * VENTES DE LOGEMENTS NEUFS EN HAUSSE DE 5,4% EN JUILLET 25 août - Les ventes de logements neufs ont progressé un peu moins que prévu au mois de juillet mais la tendance reste solide et devrait soutenir la croissance sur le restant de l'année. Selon les données publiées mardi par le département du Commerce, ces ventes ont progressé de 5,4%, à un rythme annualisé ajusté de 507.000 unités. Les ventes du mois de juin ont été revu à 481.000 unités contre un niveau de 482.000 unités en première estimation. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 5,8% à 510.000 unités en rythme annualisé. Le secteur du logement, dont la reprise est alimentée par l'amélioration du marché du travail, devrait contribuer positivement à la croissance de l'économie cette année. Dans le nord-est des Etats-Unis, les ventes de logements neufs ont progressé de 23,1%, à leur plus haut niveau depuis mai 2014. Dans l'ouest et dans le sud, elles ont augmenté respectivement de 6,7% et de 5,8%. Dans le MidWest, elles sont en revanche en recul de 6,9%. Le stock de logements neufs mis en vente a augmenté de 1,9% à 218.000 unités le mois dernier, au plus haut depuis mars 2010. Le prix médian d'un nouveau logement a augmenté de 2,0% en juillet par rapport à son niveau de juillet 2014, à 285.900 dollars (248.825 euros). * HAUSSE DE 5,0% SUR UN AN DES PRIX IMMOBILIERS EN JUIN 25 août - La hausse des prix des logements individuels aux Etats-Unis s'est légèrement accélérée en juin en rythme annuel, montre mardi l'indice mensuel Standard & Poor's/Case-Shiller. Basé sur les prix relevés dans 20 grandes métropoles du pays, cet indice a augmenté de 5,0% sur un an, après +4,9% en mai,. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 5,1% en rythme annuel. "La hausse des prix est cohérente avec la baisse du chômage, la stabilité de l'inflation et le maintien de la politique de la Fed", commente David Blitzer, président du comité des indices de S&P Dow Jones Indices, dans un communiqué. Sur un mois, les prix ont baissé de 0,1% en données corrigées des variations saisonnières (CVS) alors que le consensus donnait une hausse de même ampleur. * HAUSSE PLUS MARQUÉE QUE PRÉVU DES REVENTES DE LOGEMENTS 20 août - Les reventes de logements ont progressé plus qu'attendu en juillet pour atteindre leur plus haut niveau depuis 2007, un nouveau signe de la reprise du marché immobilier, de bon augure pour la croissance américaine. Selon les chiffres publiés jeudi par la National Association of Realtors (NAR), principale fédération d'agents immobiliers du pays, les reventes de logements ont progressé de 2% le mois dernier pour s'établir à 5,59 millions en rythme annualisé. Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur un recul de 0,6% des reventes en juillet, à 5,44 millions. Par rapport au mois de juillet 2014, la progression s'élève à 10,3%. La fédération a revu en légère baisse ses chiffres de juin et évoque désormais 5,48 millions de reventes contre 5,49 précédemment. La série de solides indicateurs immobiliers publiés ces derniers temps suggère une reprise de l'économie américaine et conforte le scénario d'un resserrement prochain de la politique monétaire par la Réserve fédérale. Tableau de la statistique ID:nW1N0Z203M * LES MISES EN CHANTIER AU PLUS HAUT DEPUIS OCTOBRE 2007 18 août - Les mises en chantier de logements se sont rapprochées d'un pic de huit ans en juillet avec l'accélération de la construction de maisons individuelles, nouvel argument alimentant les anticipations d'un relèvement des taux dès le mois prochain par la Réserve fédérale. Selon les données publiées mardi par le département du Commerce, les mises en chantier ont progressé le mois dernier de 0,2% en rythme annuel ajusté des variations saisonnières, pour atteindre un total de 1,21 million, au plus haut depuis octobre 2007 et au-delà du seuil d'un million pour le quatrième mois consécutif. Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient en moyenne à un total de 1,19 millions. Le chiffre du mois de juin a été révisé en hausse, à 1,20 million d'unités contre 1,17 million en première estimation. En revanche le nombre de permis de construire a plongé de 16,3% en juillet, à 1,12 millions, alors que le consensus s'élevait à 1,23 million à et que 1,34 million de permis avaient été délivrés en juin. Ce recul, qui fait suite à trois mois de progression soutenue, devrait être temporaire étant donné que le moral des promoteurs immobiliers a atteint un août un plus haut depuis près de dix ans selon l'indice NAHB publié lundi. Tableau de la statistique: ID:nLLAIJEBQJ * HAUSSE DE L'INDICE NAHB À 61 17 août - Le moral des promoteurs immobiliers est au plus haut depuis près d'une décennie en août, sur fond d'amélioration générale de la conjoncture économique et du marché du travail, d'après les données publiées lundi par l'Association nationale des promoteurs immobiliers (National Association of Home Builders, NAHB). L'indice NAHB/Wells Fargo s'est établi à 61, son plus haut depuis novembre 2005, conformément aux prévisions des économistes interrogés par Reuters, contre 60 en juillet. Au-delà du seuil de 50, sous lequel il n'est plus passé depuis juin 2014, cet indice signifie qu'une majorité de promoteurs juge les conditions de marché favorables. * LES DÉPENSES DE CONSTRUCTION EN HAUSSE DE 0,1% 3 août - Les dépenses de construction ont connu en juin leur plus faible croissance depuis le mois de janvier mais la tendance de fond n'en demeure pas moins positive pour le secteur. Ces dépenses ont progressé de 0,1% alors que les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à une hausse de 0,6%, montrent les chiffres publiés lundi par le département du Commerce. Le chiffre de mai a été révisé à la hausse, de +0,8% à +1,8%. Le résultat de juin s'explique en partie par une baisse de 0,5% des dépenses de construction dans le secteur privé, leur plus net repli depuis juin 2014. Les dépenses de construction dans le secteur public ont en revanche augmenté de 1,6% pour atteindre leur plus haut niveau depuis novembre 2010. Tableau de la statistique: ID:nLLA3JEBPC Les indicateurs américains en temps réel ECONUS (Service économique)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • SM7 le jeudi 27 aout 2015 à 16:54

    On ne peut pas avoir que des bonnes nouvelles tout de même, on est dans le monde réel ! (ou presque).