USA/Immobilier-Forte hausse des promesses de ventes en juillet

le
2

WASHINGTON/NEW YORK, 28 août (Reuters) - Les principaux indicateurs du marché immobilier américain publiés depuis le début du mois : * HAUSSE SUPERIEURE AUX ATTENTES DES PROMESSES DE VENTE 28 août - Le nombre de promesses de vente a progressé en juillet aux Etats-Unis à son rythme le plus élevé depuis onze mois, a annoncé jeudi la fédération d'agents immobiliers NAR, suggérant une reprise plus rapide que prévu du marché immobilier. Son indice des promesses de vente a augmenté de 3,3% à 105,9, son niveau le plus élevé depuis août 2013. La baisse surprise du mois de juin a été révisée de son côté à -1,3 contre -1,1% en première estimation. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une hausse de 0,5% en juillet. Le nombre de promesses de ventes signées le mois dernier a progressé dans le Nord-Est, le Sud et l'Ouest des Etats-Unis mais a reculé dans le Midwest. L'indice avait plongé l'été dernier après la hausse des taux d'intérêt hypothécaires. Tableau de la statistique: ID:nnW1N0OM007 * INDICE CASE SHILLER EN BAISSE EN JUIN 26 août - Le prix moyen des maisons a diminué légèrement en juin, selon l'enquête mensuelle S&P/Case-Shiller publiée mardi, alors que les économistes attendaient une statistique inchangée. L'indice composite calculé à partir des données de 20 agglomérations a enregistré une baisse de 0,2% en données CVS sur un mois, à comparer à un consensus nul. Sur un an, les prix ont augmenté de 8,1%, alors que les économistes tablaient en moyenne sur une hausse de 8,4%. En données non ajustées des variations saisonnières, les prix ont augmenté de 1,0% en juin par rapport à mai, comme l''anticipait le marché. * PRIX DES MAISONS EN LEGERE HAUSSE EN JUIN-FHFA 26 août - Le prix moyen des maisons a augmenté de 0,4% en juin par rapport au mois de mai, annonce mardi l'agence fédérale du logement (FHFA) après une hausse de 0,2% en mai. Sur un an, la hausse s'inscrit à 5,1%. L'indice de la FHFA se fonde sur les prix d'achats des logements financés avec des crédits vendus ou garantis par les rehausseurs de crédit Fannie Mae et Freddie Mac. * NOUVEAU RECUL DES VENTES DE LOGEMENTS NEUFS EN JUILLET 25 août - Les ventes de logements neufs ont diminué en juillet pour le deuxième mois consécutif mais l'augmentation du nombre de résidences disponibles sur le marché et des hausses de prix modérées devraient soutenir la demande dans les prochains mois. Le département du Commerce a annoncé lundi que les ventes de logements neufs avaient accusé une baisse de 2,4% en volume ajusté des variations saisonnières, au nombre annuel de 412.000 unités, soit leur niveau le plus bas depuis mars. Le chiffre de juin a été révisé à 422.000 unités au lieu des 406.000 annoncées il y a un mois, soit une baisse ramenée à 7% contre -8,1% en première estimation. Les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne 430.000 unités vendues en juillet. Le nombre de nouvelles maisons sur le marché a augmenté de 4,1% à 205.000 unités, au plus haut niveau depuis août 2010. Au rythme de juillet, cela prendrait 6,0 mois pour écouler l'offre sur le marché, le laps de temps le plus long depuis octobre 2011. Plusieurs chiffres publiés la semaine dernière ont néanmoins confirmé la reprise sur le marché immobilier américain. Les mises en chantier de logements et les délivrances de permis de construire ont vivement rebondi en juillet, tandis que les reventes de logements ont augmenté contre toute attente. Le marché avait enregistré au second trimestre 2013 un coup de frein provoqué notamment par le relèvement des taux d'intérêt et la pénurie de biens disponibles. Tableau de la statistique : ID:nLLAPJEA1Y * LES REVENTES DE LOGEMENTS AUGMENTENT EN JUILLET 21 août - Les reventes de logements ont augmenté contre toute attente en juillet, confirmant une amélioration du marché immobilier. Les ventes de logements anciens, en hausse pour le quatrième mois consécutif, ont augmenté de 2,4% à 5,15 millions d'unités en rythme annualisé, soit l'augmentation la plus rapide depuis dix mois, selon les statistiques publiées jeudi par l'Association nationale des agents immobiliers (NAR). Le consensus prévoyait 5,02 millions d'unités pour juillet. Le chiffre de juin a été révisé en baisse à 5,03 millions après un chiffre initial de 5,04 millions. De plus en de plus de maisons sont mises sur le marché, ce qui empêche une envolée de prix et permet à des acheteurs potentiels d'avoir un choix plus large. Le stocks de logements sur le marché de l'ancien a progressé à 2,37 millions d'unités, le niveau le plus élevé depuis août 2012. Ce chiffre représente une progression de 5,8% sur un an. Tableau de la statistique : ID:nW1N0PE00N * NET REBOND DES MISES EN CHANTIER EN JUILLET 19 août - Les mises en chantier de logements et les attributions de permis de construire ont vivement rebondi en juillet aux Etats-Unis, accréditant le scénario d'une poursuite de la reprise du marché du logement après un accès de faiblesse provoqué par la remontée des taux d'intérêt au second semestre 2013. Les mises en chantier ont augmenté de 15,7% à 1,09 million en rythme annualisé le mois dernier, après trois mois de baisse, montrent les statistiques publiées mardi par le département du Commerce. Le chiffre de juin a été révisé à 945.000 contre 893.000 annoncé initialement. Les économistes et analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 969.000 mises en chantier en rythme annualisé. Le nombre de permis de construire délivrés a parallèlement progressé de 8,1% en juillet à 1,05 million en rythme annualisé alors que le consensus donnait 1,0 million. Tableau : ID:nLLAJJEA1J * LE SENTIMENT DES PROMOTEURS À UN PIC DE SEPT MOIS 18 août - Le sentiment des promoteurs immobiliers est remonté à un plus haut de sept mois en août, ce qui reflète notamment l'amélioration du marché du travail aux Etats-Unis et ses effets sur les ventes présentes et à venir, selon l'enquête mensuelle de la fédération NAHB publiée lundi. L'indice NAHB/Wells Fargo a ainsi atteint 55 contre 53 en juillet et 49 en juin. Les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne 53. Le niveau de 50 est le seuil à partir duquel une majorité de constructeurs juge les conditions de marché favorables. "Les trois composants de l'indice ont enregistré des hausses consécutives sur les trois derniers mois, ce qui est un signe posifit, allant dans le sens d'une amélioration de la confiance des constructeurs, après un printemps incertain", a déclaré David Crowe, économiste en chef de la NAHB. "Parmi les facteurs qui expliquent cette hausse figurent le nombre élevé de créations d'emplois depuis un certain temps, des taux d'intérêt immobiliers historiquement bas et des prix des maisons abordables." * PLUS NET RECUL DES DÉPENSES DE CONSTRUCTION EN 3-1/2 ANS 1er août - Les dépenses de construction ont diminué en juin, contrairement aux attentes du marché, selon les chiffres publiés vendredi par le département du Commerce. Ces dépenses ont baissé de 1,8% au montant annualisé de 950,2 milliards de dollars, alors que les économistes avaient anticipé une hausse de 0,5%. Les chiffres de mai ont cependant été révisés à la hausse. Après une première estimation d'une progression de 0,1%, les dépenses de construction de mai sont finalement en hausse de 0,8%. Les dépenses dans le secteur privé ont diminué de 1,0% en juin alors que les dépenses publiques ont chuté de 4,0%, leur plus forte baisse depuis le mois de mars 2002. Tableau: ID:nLLA1JEA48 Indicateurs immobiliers des mois précédents [US immobilier FA] Les indicateurs américains en temps réel ECONUS (Service économique)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • guerber3 le mardi 26 aout 2014 à 15:56

    Très bon pour la bourse, le " Monopoly" règne sur les marchés...!

  • guerber3 le mardi 26 aout 2014 à 15:55

    Très bon pour la bourse, le " Monopoly" règne sur les ma