USA/Immobilier-Baisse inattendue des promesses de ventes en juin

le , mis à jour le
2

WASHINGTON/NEW YORK, 28 juillet (Reuters) - Les principaux indicateurs du marché immobilier américain publiés ce mois-ci : * PROMESSES DE VENTES EN BAISSE DE 1,8% (CONSENSUS +1,0%) 29 juillet - Les promesses de vente immobilières ont baissé de façon inattendue en juin aux Etats-Unis, après cinq mois de hausse d'affiléee, suggérant un ralentissement des ventes de logements après une phase de nette reprise. La Fédération nationale des agents immobiliers (NAR) a fait état mercredi d'une baisse de 1,8% de son indice basé sur les promesses signées le mois dernier, à 110,3. C'est toutefois le troisième meilleur niveau de l'indice de l'année. Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient en moyenne à une progression de 1,0% le mois dernier. Sur un an, les signatures de contrats de vente ont augmenté de 8,2%. Tableau: ID:nW1N0Z202W * LES PRIX AUGMENTENT EN MAI MAIS MOINS QUE PRÉVU 28 juillet - Les prix des maisons individuelles ont augmenté moins fortement que prévu en mai, au même rythme qu'en avril, selon l'indice S&P/Case Shiller. L'indice mesurant les prix dans 20 zones métropolitaines a progressé de 4,9% sur un an, comme en avril, alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 5,6%. Denver, San Francisco et Dallas ont enregistré les augmentations les plus fortes avec respectivement +10,0%, +9,7% et +8,4%. "La poursuite de la hausse des prix envoie un signal plus positif que d'autres indicateurs du marché immobiliers", a noté David Blitzer, président du comité des indices de S&P Dow Jones Indices. * LES VENTES DE LOGEMENTS NEUFS EN BAISSE DE 6,8% EN JUIN 24 juillet - Les ventes de logements neufs sont tombées en juin à leur niveau le plus faible en sept mois et celles de mai ont été révisées en nette baisse, des données qui semblent suggérer une pause dans la reprise du marché immobilier. Selon des données publiées vendredi par le département du Commerce, ces ventes ont reculé de 6,8%, à un rythme annualisé ajusté de 482.000 unités, un creux depuis novembre. Les ventes du mois de mai ont été revues à 517.000 unités contre un niveau de 546.000 donné en première estimation. Les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé une stabilité des ventes de logements neufs, qui représentent 8,1% du marché immobilier. Par rapport au mois de juin de 2014, ces ventes sont en hausse de 18,1%. Malgré un deuxième mois consécutif de baisse des ventes de logements neufs, la reprise du marché immobilier dans son ensemble ne semble pas remise en cause, comme en témoignent les données publiées plus tôt dans le mois. Dans le nord-est des Etats-Unis, les ventes de logements neufs ont encore progressé de 28% après avoir bondi de 78,6% en mai. Dans l'ouest, elles ont reculé de 17%. Et dans le MidWest et le sud, le recul est de respectivement 11,1% et 4,1%. Le prix médian d'un nouveau logement a reculé de 1,8% en juin par rapport à il y un an, à 281.800 dollars (257.211 euros). * HAUSSE DE 3,2% DES REVENTES DE LOGEMENTS EN JUIN 22 juillet - Les reventes de logements ont atteint leur plus haut niveau en près de huit ans et demi en juin, grâce à une demande soutenue qui devrait favoriser la reprise du marché immobilier et la croissance de l'économie dans son ensemble. La National Association of Realtors (NAR), principale fédération d'agents immobiliers du pays, a fait état d'une hausse plus forte que prévu de 3,2% des reventes à 5,49 millions en rythme annualisé, à leur plus haut depuis février 2007. Par rapport au mois de juin 2014, la hausse est de 9,6%. Les reventes de logements sont en passe de réaliser cette année leur meilleure performance en huit ans, selon la fédération, qui a revu en légère baisse son chiffre de mai, à 5,32 millions contre 5,35 millions initialement annoncé. Pour le mois de juin, les économistes interrogés par Reuters tablaient sur un chiffre de 5,40 millions en rythme annualisé. Tableau ID:nL1N10210J * MISES EN CHANTIER +9,8%, PERMIS DE CONSTRUIRE +7,4% 17 juin - Les mises en chantier de logements ont fait un bond en avant en juin après leur recul du mois précédent et les permis de construire se sont encore rapprochés d'un pic de huit ans, reflétant un marché de logement en rapide amélioration. Les mises en chantier ont augmenté de 9,8%, à un total de 1,174 million en rythme annuel ajusté des variations saisonnières, contre 1,069 million en mai (révisé de 1,04 million annoncé le mois dernier), selon les données publiées vendredi par le département du Commerce. Les économistes interrogés par Reuters avaient en moyenne prévu 1,110 million d'unités. Le nombre de permis de construire a quant à lui augmenté de 7,4% le mois dernier (contre une hausse de 9,6% en mai), à 1,343 million d'unités, alors que le consensus s'élevait à 1,150 million et que 1,250 million avaient été délivrés en mai. Le nombre de permis de construire délivrés chaque mois dépasse un million depuis juillet dernier. Tableau de la statistique ID:nLLAHIEBO6 * L'INDICE NAHB SE MAINTIENT À SON PLUS HAUT DEPUIS 2005 16 juillet - Le moral des promoteurs immobiliers s'est maintenu à un plus haut de près d'une décennie en juillet aux Etats-Unis, sur fond d'amélioration générale du marché malgré la hausse des taux du crédit immobilier, d'après les données diffusées jeudi par l'Association nationale des promoteurs immobiliers (National Association of Home Builders, NAHB). L'indice NAHB/Wells Fargo s'est établi à 60, son plus haut depuis novembre 2005, conformément aux prévisions des économistes interrogés par Reuters. Ce chiffre est sans changement par rapport à celui du mois de juin, qui a été révisé en légère hausse après avoir été fixé à 59 en première estimation. Au-delà du seuil de 50, sous lequel il n'est plus passé depuis juin 2014, cet indice signifie qu'une majorité de promoteurs juge les conditions de marché favorables. * LES DÉPENSES DE CONSTRUCTION EN HAUSSE DE 1,8% EN MAI 1er juillet - Les dépenses de construction aux Etats-Unis ont bondi en mai à leur plus haut niveau depuis un peu plus de six ans et demi, une hausse supérieure aux attentes qui constitue le dernier signe en date du dynamisme de la reprise de l'économie américaine. Les dépenses de construction ont progressé de 0,9% pour atteindre un montant annualisé de 1.040 milliards de dollars, leur niveau le plus élevé depuis octobre 2008, a indiqué mercredi le département du Commerce. Les économistes interrogés par Reuters attendaient une hausse de 0,5% pour le mois de mai. Les données du mois d'avril ont été révisées en légère baisse. Après une première estimation faisant état d'une hausse de 2,2% des dépenses de construction sur cette période, la hausse a été ramenée à 2,1%. Cette accélération a notamment été soutenue par une augmentation de 0,9% des dépenses de construction privées, au plus haut depuis juillet 2008. Tableau de la statistique ID:nLLA1IEBN1 Les indicateurs américains en temps réel ECONUS (Service économique)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • SM7 le mardi 28 juil 2015 à 15:41

    Des Junk Bond ou des subprimes ?

  • M4314275 le mardi 28 juil 2015 à 15:20

    Attention, les Américains vont bientôt nous vendre des créances pourries.