USA-Hausse plus forte que prévu de la productivité au T3

le
0

WASHINGTON, 3 décembre (Reuters) - La productivité non-agricole aux Etats-Unis a augmenté un plus vite qu'initialement estimé au troisième trimestre, selon les données révisées publiées mercredi par le département du Travail. La productivité, qui mesure la production horaire par travailleur, a crû de 2,3% en rythme annualisé au lieu de 2% comme précédemment estimé. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une croissance de 2,4% au troisième trimestre après 2% du deuxième, en prenant en compte les révisions à la hausse du chiffre du produit intérieur brut (PIB) sur la période juillet-septembre. Le gouvernement américain a relevé la semaine dernière la croissance du PIB au troisième trimestre en rythme annualisé à 3,9% au lieu de 3,5%. En dépit de cette révision, l'évolution sur un an de la productivité demeure relativement atone. Au troisième trimestre, elle a augmenté de seulement 1,0% comparé à la même période en 2013. Les entreprises ont embauché plus de personnels pour augmenter la productivité, permettant de faire reculer le chômage. Le coût unitaire du travail, principal instrument de mesure de l'évolution du coût du travail, a été révisé pour ressortir en baisse de 1,0% au lieu de la hausse initialement annoncé de 0,3%. Le chiffre du deuxième trimestre a également été revu pour faire apparaître un recul de 3,7% au lieu de -0,5% initialement indiqué. Cela devrait apaiser les craintes sur l'inflation des salaires et inciter la Réserve fédérale américaine a attendre plus longtemps avant d'augmenter ses taux d'intérêt, qui sont proches de zéro depuis décembre 2008. Tableau ID:nLLA3NEA7Z Les indicateurs américains en temps réel ECONUS (Lucia Mutikani, Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant