USA-Hausse des dépenses des ménages en juillet, faible inflation

le
0
    WASHINGTON, 29 août (Reuters) - Les dépenses de consommation 
des ménages américains ont augmenté en juillet pour le quatrième 
mois consécutif, témoignant d'un renforcement de la croissance 
qui pourrait permettre à la Réserve fédérale de relever ses taux 
d'intérêt avant la fin de l'année. 
    Le département du Commerce a fait état lundi d'une 
progression de 0,3% de la consommation des ménages, après un 
gain de 0,5% en juin, ce dernier chiffre étant révisé à la 
hausse après avoir été initialement estimé à +0,4. 
    La hausse de juillet est conforme à l'estimation moyenne des 
économistes interrogés par Reuters et montre que la consommation 
a conservé sa dynamique positive à l'entame du troisième 
trimestre après un gain de 4,4% en rythme annuel sur l'ensemble 
du deuxième trimestre, sa meilleure performance depuis près de 
deux ans, qui a partiellement compensé une forte baisse des 
stocks et le recul persistant de l'investissement des 
entreprises. 
    La croissance du deuxième trimestre est ressortie à 1,1% en 
taux annualisé. 
    Les données récemment publiées du commerce extérieur, de la 
production industrielle, des commandes de biens durables et de 
la construction résidentielle laissent également espérer une 
accélération de la croissance au troisième trimestre, que la Fed 
d'Atlanta estime actuellement à 3,4% en rythme annuel.  
    La consommation des ménages bénéficie du renforcement du 
marché du travail, de la hausse du patrimoine immobilier et des 
actifs boursiers des ménages américains mais elle ne se traduit 
pas par un accroissement des pressions inflationnistes.  
    L'indice des prix à la consommation PCE hors énergie et 
produits alimentaires non transformés n'a augmenté de 0,1% en 
juillet après une hausse équivalente en juin. Sur un an, cet 
indice dit "core PCE" est en hausse de 1,6%, comme c'est le cas 
depuis le mois de mars. 
    L'indice core PCE est la mesure de l'inflation privilégiée 
par la Fed et il reste nettement en dessous de l'objectif de 2% 
que s'est fixé la banque centrale. 
    Les revenus des ménages ont augmenté de 0,4% en juillet 
après une hausse de 0,3% en juin. Les salaires ont progressé de 
0,5% et le taux d'épargne s'est établi à 5,7% contre 5,5% le 
mois précédent. 
    Tableau   
    Les indicateurs américains en temps réel  ECONUS  
 
 (Lucia Mutikani, Véronique Tison pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant