USA-Faible hausse des dépenses des ménages en juin

le
0

WASHINGTON, 3 août (Reuters) - Les dépenses des consommateurs américains ont enregistré en juin leur hausse la plus faible en quatre mois, la demande d'automobiles en particulier s'étant tassée, laissant penser que l'économie a perdu un peu d'élan à la fin du deuxième trimestre. Le département du Commerce a annoncé lundi que ces dépenses avaient augmenté de 0,2% en juin après une hausse de 0,7% en mai (0,9% en première estimation). La hausse de juin est conforme aux attentes des économistes. Cet indicateur était inscrit dans la publication du PIB du deuxième trimestre la semaine passée, montrant une hausse de ces dépenses de consommation de 2,9% annuellement en juin, pour une économie dont la croissance était de 2,3%. Un ralentissement de la consommation des ménages, qui représentent plus des deux tiers de l'activité économique outre-Atlantiaue, sera sans doute à l'avenir tempéré par un renforcement du secteur immobilier et un marché du travail dont les capacités inemployées vont en s'amenuisant, si l'on en croit le diagnostic de la Réserve fédérale pour ces deux derniers paramètres. Les dépenses en biens durables, comme l'automobile, ont baissé de 1,3% en juin, alors qu'elles avaient augmenté en mai, tandis que les dépenses pour des services ont progressé de 0,4%. Ajustées de l'inflation, les dépenses des ménages ont stagné en juin après une hausse de 0,4% en mai. Le revenu des ménages a augmenté de 0,4% en juin, soit sa troisième hausse mensuelle d'affilée, quant au taux d'épargne, il a progressé à 4,8% contre 4,6% en mai. Les pressions inflationnistes restent ténues. Un indice des prix attaché aux dépenses de consommation a montré une hausse de 0,2% en juin après +0,3% en mai. Sur 12 mois à fin juin, cet indice dit PCE affiche une hausse de 0,3%. Hors alimentation et énergie, les prix ont augmenté de 0,1% pour le troisième mois d'affilée. L'indice des prix PCE ainsi calculé a progressé de 1,3% sur 12 mois à fin juin. C'est son taux permanent depuis janvier. L'objectif d'inflation de la Réserve fédérale est de 2%. Tableau: ID:nLLA3JEBP9 Les indicateurs américains en temps réel ECONUS (Lucia Mutikani, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant