USA et pays du Golfe préparent un nouvel accord de sécurité

le , mis à jour à 22:36
0

(Actualisé, rencontre Obama-Salman avant le sommet, § 7) PARIS, 8 mai (Reuters) - Les Etats-Unis et leurs alliés du Golfe, lors d'un sommet la semaine prochaine à Camp David, près de Washington, tenteront de se mettre d'accord sur les mesures à prendre pour assurer la stabilité du Proche-Orient face aux agissements de l'Iran, a déclaré vendredi à Paris John Kerry. Le secrétaire d'Etat américain a rencontré dans la capitale française ses homologues du Conseil de coopération du Golfe (CCG), avec lesquels il a parlé du conflit yéménite et des négociations sur le programme nucléaire iranien. Après avoir assisté aux célébrations du 70e anniversaire de la capitulation allemande du 8 mai 1945, John Kerry s'est entretenu avec les ministres des Affaires étrangères d'Arabie saoudite, du Koweït, des Emirats arabes unis, du Qatar, d'Oman et de Bahreïn, ainsi qu'avec le secrétaire général du CCG. "Le président (Barack) Obama comprend tout à fait les enjeux", a dit John Kerry lors d'une conférence de presse à l'issue de la rencontre. "Nous mettons au point une série de nouveaux engagements qui établiront entre les Etats-Unis et le CCG un nouvel accord de sécurité, avec de nouvelles initiatives en matière de sécurité, bien au-delà de ce que nous avions jusqu'ici", a-t-il ajouté. Le chef de la diplomatie américaine était accompagné à Paris de Wendy Sherman, chargée des négociations avec l'Iran, et du secrétaire à l'Energie, Ernest Moniz, spécialiste du nucléaire. A Camp David, à une centaine de kilomètres de Washington, la création d'un système antimissile pour protéger les Etats du Golfe contre toute attaque iranienne devrait être à l'ordre du jour et de nouveaux accords de défense pourraient être annoncés à cette occasion, dit-on de sources diplomatiques. Il pourrait aussi être question de ventes d'armes et de manoeuvres militaires conjointes. Avant le sommet de Camp David, Barack Obama recevra mercredi à la Maison blanche le roi Salman d'Arabie saoudite, a annoncé un porte-parole de la présidence américaine. Le président des Etats-Unis s'efforcera de dissiper les craintes des pays du CCG au sujet de l'accord que l'Iran et les grandes puissances cherchent à conclure d'ici à la fin juin sur le programme nucléaire de Téhéran. A l'issue de la rencontre de Paris, le ministre saoudien des Affaires étrangères a annoncé une trêve humanitaire de cinq jours qui entrera en vigueur mardi au Yémen à 23h00 locales (20h00 GMT) si les rebelles chiites houthis, soutenus par l'Iran, acceptent de s'y conformer. ID:nL5N0XZ4F5 (Lesley Wroughton; Jean-Philippe Lefief et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant