USA/Election-Sanders juge "absurde" l'idée qu'il devrait abandonner

le
0
    WASHINGTON, 18 mars (Reuters) - Bernie Sanders juge 
"absurde" l'idée selon laquelle il devrait abandonner dans la 
course à l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle 
du 8 novembre aux Etats-Unis. 
    D'après le New York Times, Barack Obama a déclaré vendredi 
dernier lors d'une réunion privée avec des donateurs démocrates 
que Bernie Sanders s'approchait du moment où sa campagne allait 
prendre fin et que le parti devrait bientôt se rassembler pour 
soutenir Hillary Clinton. 
    Tout en disant qu'il ne souhaitait pas commenter les propos 
attribués au président américain, Bernie Sanders a rejeté jeudi 
l'idée selon laquelle sa campagne pour l'investiture démocrate 
arrivait à son terme. 
    "Lorsque seulement la moitié du peuple américain a participé 
au processus politique (...) je pense qu'il est absurde pour 
quiconque de laisser entendre que ces gens n'ont pas le droit 
d'exprimer un vote", a dit le sénateur du Vermont dans une 
interview à MSNBC. 
    La Maison blanche a souligné jeudi que Barack Obama n'avait 
indiqué aucune préférence dans ses déclarations aux donateurs. 
    Bernie Sanders est désormais largement distancé par Hillary 
Clinton dans le processus des primaires démocrates, l'ancienne 
secrétaire d'Etat ayant notamment remporté les cinq Etats qui 
étaient en jeu mardi. 
    Bernie Sanders prédit qu'il obtiendra de meilleurs résultats 
dans les votes à venir dans l'ouest des Etats-Unis, après avoir 
perdu dans un certain nombre d'Etats du sud-est. 
    "Laisser entendre que nous n'allons pas nous battre jusqu'au 
bout serait, je pense, une très grande erreur. Les gens 
souhaitent être impliqués dans le processus politique en ayant 
une procédure dynamique de primaires et de caucus. Je pense que 
nous offrons la possibilité d'avoir une forte participation en 
novembre. C'est exactement ce dont nous avons besoin", a-t-il 
dit. 
    "Avec une faible participation, quelqu'un comme Trump peut 
gagner", a-t-il poursuivi, en évoquant Donald Trump, qui fait la 
course en tête côté républicain. "Avec une participation élevée, 
le candidat démocrate gagnera." 
 
 (Eric Beech; Bertrand Boucey pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant