USA-Des sanctions financières contre les combattants islamistes

le
0

WASHINGTON, 25 septembre (Reuters) - Les Etats-Unis ont dressé mercredi une liste de plus d'une vingtaine d'individus et de groupes qualifiés de terroristes étrangers ou de groupes appuyant le terrorisme, ouvrant la voie au gel de leurs actifs et au blocage de leurs transactions financières. Le département d'Etat a qualifié une dizaine de personnes et deux groupes de combattants terroristes, dont Amrou al Absaï, chargé de diriger la province de Homs au nom de l'Etat islamique et Salim Benghalem, un ressortissant français installé en Syrie, également responsable de l'EI. Le département du Trésor a de son côté désigné 11 individus et une entité comme étant des terroristes internationaux, dont Tarkhan Tayumurazovitch Batirachvili, un Géorgien installé en Syrie qui a occupé de hautes fonctions militaires dans l'appareil de l'EI. "Les désignations d'aujourd'hui vont perturber les efforts de l'EIIL (ancien sigle de l'Etat islamique), du Front al Nosra, d'Al Qaïda et de la Gamaa al Islamiya en vue de lever, transférer et accéder à des fonds qui appuient les terroristes étrangers", a déclaré David Cohen, sous-secrétaire au Trésor chargé des questions de terrorisme et du renseignement financier. Avec ces sanctions, le gouvernement américain aura la possibilité de geler tout actif situé aux Etats-Unis appartenant aux individus ou groupes visés. Ces mesures coïncident avec le sommet du conseil de sécurité des Nations unies présidé par le président américain Barack Obama, essentiellement consacré à la question de l'augmentation du nombre d'étrangers qui rejoignent les groupes de combattants. (David Alexander,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant