USA/Cour Suprême-Obama devrait choisir entre Srinivasan et Garland - sce

le
0
    WASHINGTON, 16 mars (Reuters) - Barack Obama pourrait 
annoncer dès ce mercredi le nom du candidat qu'il propose pour 
succéder au juge Antonin Scalia, membre de la Cour suprême 
décédé le mois dernier, le président américain devant encore 
choisir entre Merrick Garland et Sri Srinivasan, juges à la Cour 
d'appel du district de Columbia, a dit mardi une source au fait 
du processus. 
    Cette dernière a ajouté que l'équipe de conseillers aidant 
le président d'examiner les candidats avait terminé sa mission. 
    Le président Barack Obama pourrait, pour la première fois 
depuis des décennies, faire basculer à gauche la Cour suprême - 
désormais composée de quatre conservateurs et de quatre libéraux 
avec la mort d'Antonin Scalia - s'il réussit à faire entériner 
le candidat de son choix. 
    Il a rejeté l'idée de retarder la nomination d'un candidat 
pour cause d'année électorale malgré la volonté affichée des 
républicains de ne tenir aucune audition, ni de procéder à aucun 
vote sur un candidat que Barack Obama pourrait présenter. 
 ID:nL8N16253G  
    Barack Obama, qui a enseigné le droit constitutionnel, a 
estimé que le droit pour un président des Etats-Unis de nommer 
quelqu'un lorsqu'il y a une vacance à la Cour suprême ne faisait 
pas débat au regard de l'histoire.  ID:nL8N15V61P  
    Sri Srinivasan est un Américain d'origine indienne qui a 
servi sous des présidents des deux bords avant que Barack Obama 
ne le nomme juge de cour d'appel tandis que Merrick Garland a 
déjà été pressenti à deux reprises pour la Cour suprême par 
l'actuel locataire de la Maison blanche. 
    Les juges de la Cour suprême sont nommés par le président 
des Etats-Unis avec l'accord du Sénat. Or, le Sénat est à 
majorité républicaine. 
    La Cour d'appel du district de Columbia fait, depuis des 
décennies, office de tremplin pour la Cour suprême. Ce fut le 
cas pour Antonin Scalia, qui avait été nommé par Ronald Reagan. 
    Sri Srinivasan, né il y a 49 ans en Inde et élevé dans 
l'Etat du Kansas, avait été nommé en 2013 à cette Cour d'appel. 
Le Sénat avait alors confirmé ce choix par 97 voix contre zéro. 
    Merrick Garland, 63 ans, loué par les élus des deux camps, 
est le juge en chef de la Cour d'appel de Washington, où il 
avait nommé par le président Bill Clinton en 1997, un choix 
alors confirmé à 76 voix pour et 23 contre par le Sénat. 
 
 (Julia Edwards, Benoît Van Overstraeten pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant