USA-Clinton se défend de tout conflit d'intérêt

le
0
    WASHINGTON, 26 août (Reuters) - Hillary Clinton s'est 
défendue vendredi contre les attaques du camp républicain qui 
l'accuse d'avoir transformé la fondation qui porte son nom en 
système où de riches donateurs, américains ou non, ont obtenu 
des faveurs du département d'Etat quand elle le dirigeait. 
    "Mon travail en tant que secrétaire d'Etat n'a pas été dicté 
par des éléments extérieurs. J'ai pris des décisions politiques 
sur la foi de ce que je pensais juste pour protéger les 
Américains et préserver nos intérêts à l'étranger. Je crois que 
mes adjoints se sont eux aussi correctement comportés", a-t-elle 
dit à la chaîne de télévision MSNBC. 
    Dimanche, la fondation a annoncé qu'elle n'accepterait plus 
de dons de l'étranger si Hillary Clinton devient la présidente 
des Etats-Unis le 8 novembre prochain. Elle a également dit 
qu'elle était prête à transmettre des dossiers à d'autres 
organisations caritatives. 
    Un groupe conservateur, Judicial Watch, a fait valoir que 
des courriels d'Hillary Clinton non encore rendus publics 
donnaient la preuve que l'ex-secrétaire d'Etat avait eu accès à 
des donateurs de la fondation tandis qu'elle était à la tête de 
la diplomatie américaine. 
    La fondation Bill, Hillary & Chelsea Clinton est 
actuellement à la recherche de partenaires susceptibles de 
reprendre à leur compte certaines de ses activités dont elle 
entend se séparer, a dit vendredi la candidate démocrate. 
    "Je sais que la fondation est à la recherche de partenaires, 
mais cela va prendre du temps", a déclaré Hillary Clinton.    
"Démanteler des programmes prend du temps, il ne s'agit pas 
d'appuyer sur un bouton", a-t-elle ajouté. 
 
 (Susan Heavey,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant